François Bloch-Lainé

Né en 1912 à Paris, décédé en 2002, François Bloch Lainé a été un haut fonctionnaire très respecté qui a été aussi un grand militant du milieu associatif. Docteur en droit et diplômé de l’École libre des sciences politiques, il a commencé sa riche carrière professionnelle à l’inspection générale des finances en 1936. Il est de 1940 à 1944, chargé de mission à la direction du Trésor du ministère des finances. En 1942, âgé de trente ans il s’occupe des finances de la Résistance sous le pseudonyme de Bossuet.

Directeur de cabinet du ministre des finances Robert Schuman (1946-1947), puis directeur au Trésor du ministère des finances (1947-1952), il est ensuite de 1952 à 1967 directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, de 1967 à 1974 président du Crédit Lyonnais, puis il réintègre l’inspection générale des finances. Il remet en 1977 au Premier ministre un rapport d’enquête sur la situation de l’Opéra de Paris proposant d’étudier la construction d’une nouvelle grande salle.

En 1981 le nouveau Premier ministre Pierre Mauroy lui confie la présidence de la commission chargée d’établir un bilan de l’état de la France au moment de l’élection de François Mitterrand. Il est chargé début 1982 de présider la mission Opéra Bastille et est ensuite président de l’établissement public de l’Opéra de la Bastille (novembre 1983-janvier 1985)¹.

Parmi ses activités associatives on citera la présidence de la fondation pour la recherche médicale (1965-1978), la présidence de l’Association pour le développement des associations de progrès en 1975, la présidence du centre d’information sur les innovations sociales (1975-1985), la présidence du Comité national pour la réadaptation des handicapés en 1976, la présidence de l’UNIOPSS (Union nationale interfédérale des œuvres privées sanitaires et sociales (1981-1992).

François Bloch-Lainé est l’auteur de plusieurs ouvrages. Une journée d’études organisée par le Comité d’histoire du ministère des finances le 25 février 2003 lui a été consacrée (actes publiés sous le titre François Bloch-Lainé fonctionnaire, financier, citoyen en 2005.

 

¹ Voir l’ouvrage de Philippe Urfalino Quatre voix pour un opéra. Une histoire de l’Opéra Bastille raconté par Michèle Audon, François Bloch-Lainé, Gérard Charlet et Michaël Dittmann (Métailié, 1990)