Michèle Audon

Après des études de droit, Michèle Audon a travaillé plusieurs années au Zaïre puis a dirigé de 1971 à 1982 l’Office d’HLM d’Avignon. Le communiqué du Premier ministre du 9 mars 1982 a annoncé qu’elle était chargée de diriger la « mission de l’Opéra » présidée par François Bloch-Lainé. La Mission Opéra Bastille est créée en avril 1982 sous forme d’une association (l’Association pour l’étude et la réalisation du nouvel Opéra de la Bastille). Michèle Audon dirige ensuite à partir de décembre 1983 l’établissement public de l’Opéra de la Bastille qui succède à cette mission et qui est aussi présidé par François Bloch-Lainé.

En 1990 elle est chargée de mission pour le mécénat musical à la Caisse des dépôts et consignations. De 1990 à 2001 elle est président directeur générale de la société civile immobilière du Théâtre des Champs Élysées et en 2002 elle est responsable administratif et financier du CNRS.

Voir l’ouvrage de Philippe Urfalino, Quatre voix pour un opéra, Une histoire de l’Opéra Bastille par Michèle Audon, Fran_ois Bloch-Lainé, Gérard Charlet et Michael Dittman (Métailié, 1990)



Citer ce billet
chmc1 (2017, 27 octobre). Michèle Audon. Guides des sources. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/panp

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search