Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans. Collection de la gare et de l’hôtel du Palais d’Orsay.

Référence DOC.MO.2016-20
Intitulé Collection de la gare et de l’hôtel du Palais d’Orsay
Dates extrêmes 1897-1988
Niveau de description Groupement de pièces
Importance matérielle 5 boîtes
Nom du producteur Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans
Historique de la conservation Le fonds est conservé à l’Etablissement public du Musée d’Orsay.
Présentation du contenu Après l’incendie lors de la Commune du bâtiment dévolu au Conseil d’Etat et situé sur le quai d’Orsay la compagnie des chemins de fer d’Orléans racheta l’emplacement afin d’y construire une gare et un hôtel (hôtel que l’on appelle « Grand Hôtel du Palais d’Orsay »).
Issus de la collection de la compagnie, plusieurs objets et documents provenant de la Gare et du Palais d’Orsay furent récupérés en 1986 par les Musées Nationaux et furent confiés au musée d’Orsay afin de constituer un fonds, enrichi par la suite de dons privés.
On y trouve des documents administratifs sur la gestion quotidienne du Palais d’Orsay qui vinrent compléter l’historique du Palais, comme des registres de personnel, des menus et une note de l’hôtel. Mais, si la plupart de ces objets provenant du Palais d’Orsay ont été récupérés sur place, il est arrivé que des dons particulièrement opportuns viennent les compléter. C’est le cas du don fait en 1987 par Eugène Rossignol, expert en livres et en ouvrages anciens d’une lettre à en-tête du Palais d’Orsay. Il s’agit d’une lettre autographe du célèbre docteur Joseph-Charles Mardrus (1868-1949) envoyée à Pierre Vierge, littérateur, au sujet de son épouse la poétesse et romancière Lucie Delarue-Mardrus. Il lui envoie les notes et deux photographies de la poétesse et le prie de bien vouloir empêcher toutes retouches sur des photos qu’il considère comme son œuvre personnelle. Ce document a l’intérêt de se rattacher à l’historique du Palais d’Orsay, en évoquant l’un de ses nombreux hôtes, ce docteur, poète et traducteur qui fut un acteur de la vie parisienne et qui participa à l’engouement de l’orientalisme, mais aussi en nous transmettant une lettre à en tête du Palais d’Orsay, dont l’inscription « Palais d’Orsay, Grand Hôtel de la gare du quai d’Orsay » est illustrée par une vue du quai d’Orsay flanqué du Palais et la Seine.
Instrument de recherche S’adresser au service de la documentation de la conservation.

 

[voir les autres fonds sur le Musée d’Orsay]
[sommaire]



Citer ce billet
mjenner (2017, 24 octobre). Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans. Collection de la gare et de l’hôtel du Palais d’Orsay. Guides des sources. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pakq

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search