Fonds François-Benjamin CHAUSSEMICHE

Référence 120 Ifa, CHAFR
Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé CHAUSSEMICHE François-Benjamin (1864-1945)
Dates extrêmes 1884-1896
Nom des principaux producteurs François-Benjamin Chaussemiche
Importance matérielle 0,5 tiroir de meuble à plans ; 2 boîtes plates.
Langue des documents français
Historique de la conservation Centre d’archives d’architecture du XXe siècle
Localisation physique Centre d’archives d’architecture du XXe siècle
127, rue de Tolbiac
75013 Paris
Conditions d’accès Il n’y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.
Conditions d’utilisation Pas de conditions particulières.
En cas de publication d’un document, les mentions obligatoires sont «CNAM/SIAF/Cité de l’architecture et du patrimoine/Archives d’architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d’agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l’obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d’archives).
Modalités d’entrée Fonds déposé par le CNAM au centre d’archives de l’Ifa en septembre 1989.
Historique du producteur François-Benjamin Chaussemiche est né à Tours en 1864, et décédé en 1945. Il entre en 1883 à l’Ecole des beaux-arts de Paris, où il a pour professeurs André Laloux et Louis-Jules André. Deux fois lauréat du prix de la Société centrale, médaillé au Salon des artistes français en 1889, il obtient le grand prix de Rome en 1893 à la seconde tentative (deux fois logiste). Il séjourne alors à la villa Médicis de 1893 à 1897. Il est membre de la SADG. Il réalise de nombreuses villas, hôtels et constructions particulières.
Il est l’architecte en chef du château de Versailles de 1917 à 1924. A Versailles, il réalise notamment le plan du parc botanique de Jussieu, domaine de Chèvreloup, et le foyer coopératif des élèves de l’Ecole nationale d’horticulture.
Autres œuvres et projets connus :
– lycée de filles à Tours, 1903 ;
– établissement thermal des Grands Thermes à Châtel-Guyon (Puy-de-Dôme), 1904-1906 ;
– concours pour les services annexes du ministère de la Marine (3e prix), 1908 ;
– monument à Alfred de Vigny à Loches (Indre-et-Loire), vers 1909 ;
– reconstruction (à l’identique) du château du domaine de Monceaux (Basse-Normandie), vers 1920 ;
– Galerie de botanique et singerie au Muséum national d’histoire naturelle, Paris, vers 1930-1933 ;
– Gare à Massy-Palaiseau, vers 1936 (projet exposé au Salon de 1937).
Historique de la conservation Documents confiés (par l’architecte?) au Centre de recherche et de documentation de l’histoire moderne de la construction, Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), à une date inconnue avant 1989.
Évaluation, tris et éliminations Aucune élimination n’a été pratiquée.
Mode de classement Cotation et conditionnement :
– 120 IFA 1-2 : boîte(s) de doc. (jusqu’à 55 x 65 cm) ;
– 120 IFA 3 : 1 carton à dessins.
Présentation du contenu Reproductions du grand prix de Rome de l’architecte, 1893 et reproductions dédicacées de travaux de camarades d’école ayant concouru pour le grand prix, notamment L. Chifflot, E. Pontrémoli, A. Defrasse, G. Redon, R. Patouillard-Demoriane, A. Recoura, L. Varcollier, etc. ; documentation.
Bibliographie “Etablissement thermal à Châtel-Guyon”. L’Architecte, 1910, p. 34 -39, pl. 25 -36, fig.
“Etablissement thermal à Châtel-Guyon”. La Construction moderne, 1910-1911, p. 29-33, pl. 6-8, fig.
“Gare à Massy-Palaiseau”, La Construction moderne, 1936-1937, t. 2, p. 622-632, fig.
Copyright © Cité de l’architecture et du patrimoine

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search