Fonds Marcel CHAPPEY

Référence 140 Ifa, CHAMA
Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé CHAPPEY Marcel (1896-1983)
Dates extrêmes Années 1950-1960
Nom des principaux producteurs Marcel Chappey
Importance matérielle 7 ml de dossiers.
Langue des documents français
Historique de la conservation Centre d’archives d’architecture du XXe siècle
Localisation physique Centre d’archives d’architecture du XXe siècle
127, rue de Tolbiac
75013 Paris
Conditions d’accès Il n’y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.
Conditions d’utilisation Pas de conditions particulières.
En cas de publication d’un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l’architecture et du patrimoine/Archives d’architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d’agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l’obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d’archives).
Modalités d’entrée Fonds donné à la direction des Archives de France et déposé au centre d’archives de l’Ifa en novembre 1989.
Historique du producteur Marcel Chappey est architecte DPLG en 1922, et deuxième Second Grand Prix de Rome en 1925. Il est architecte des PTT et architecte en chef de la Reconstruction dans le Calvados. Il enseigne également, comme chef d’atelier libre à l’École des beaux-arts (il forme un atelier avec Maurice Boutterin [voir fonds 272 AA]), ainsi qu’à l’Institut d’urbanisme de Paris, à partir des années 1940, où il donne des cours de composition urbaine (on trouve des traces de son enseignement dans les fonds Bossu, 192 IFA, et Bukiet, 294 AA) ; il préside encore à des jurys de thèse en 1966. Il semble s’intéresser à toutes les disciplines des beaux-arts : il appartient à la Société des artistes décorateurs dès les années 1930 et participe également à « Ligne et couleur » (société prenant la suite des « Amants de la Nature » en 1935 : Chappey y expose en 1955 et en sera président vers 1968).
On sait encore peu de choses sur la carrière de cet architecte, dont certains projets sont connus grâce à la presse de l’époque.
Il a notamment participé, en collaboration avec Paul Tournon, au concours de l’OTUA (Office technique pour l’utilisation de l’acier) pour le « nouveau palais des Expositions » à La Défense, en 1933, et au concours pour le pavillon des Arts et métiers appliqués à l’Exposition universelle de Paris en 1937 (finalement réalisé par Robert Camelot).
Il semble particulièrement attaché à la ville d’Issy-les-Moulineaux (probablement en tant qu’architecte municipal), car on trouve dans diverses sources des références à plusieurs projets (réalisés ou non) pour cette ville : musée Alfred-Boucher et parc Henri-Barbusse (début des années trente), salle des fêtes vers 1933, escalier monumental vers 1937, piscine municipale vers 1941, etc.
Il est encore actif en 1971.
Évaluation, tris et éliminations Aucune élimination significative n’a été pratiquée.
Présentation du contenu Le fonds, de volume relativement modeste (et sous réserve de vérifications), ne semble concerner qu’une petite période de l’activité de l’architecte, plutôt dans l’après-guerre.
Bibliographie Chappey (Marcel). “Architecture internationale”. Paris : Vincent, Freal & Cie, 1931-1933 (2 vol.).
“Hôtel de Ville de Puteaux”, La Construction moderne, 1931-1932, p. 445-460.
Tournon (Paul), Chappey (Marcel). “Nouveau palais des expositions”. Paris : SA des Ponts et Travaux en fer, Etablissement Beau et ses fils, constructeurs, 1934.
Chappey (Marcel), Nourry (Henri), Poissenot (Roger). “Un grand architecte comtois : Maurice Boutterin”, Franche-comté, n° 131, juil.-sept. 1971 (Bouquinerie Grayloise).
Copyright © Cité de l’architecture et du patrimoine

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search