Hélène Waysbord-Loing

Hélène Waysbord-Loing est née en 1936 à Argenteuil (Val d’Oise). Agrégée de lettres classiques, elle a enseigné avant de devenir chargée de mission au Secrétariat général de la Présidence de la République, chargée des grands travaux, de l’urbanisme et de l’environnement d’août 1983 à mai 1985.

Nommée inspectrice générale de l’éducation nationale, elle est chargée de mission auprès de l’Établissement public du Grand Louvre, puis en 1989, chargée de mission au cabinet du secrétaire d’État aux grands travaux, Émile Biasini. De mars 1992 à janvier 1994, elle est déléguée scientifique à l’Établissement public de la Bibliothèque de France, puis de mars 1994 à 1996, chargée de mission pour les affaires internationales auprès du président de la Bibliothèque de France, Jean Favier.

Elle est également présidente, dans les années 1990, du comité de pilotage pour la rénovation de la galerie de zoologie du Muséum National d’Histoire Naturelle, qui regroupe un certain nombre de scientifiques, afin de trouver un scénario scientifique pour renouveler la présentation de la galerie et intégrer la notion d’évolution.

En 2004, Hélène Waysbord-Loing devient présidente de l’association de la Maison d’Izieu. Par la suite, son poste évolue pour devenir simplement présidente honoraire. Dans son rapport remis au ministre de l’éducation nationale en 2008 sur l’enseignement de la Shoah à l’école primaire, elle propose d’utiliser la thématique des enfants victimes comme axe privilégié.