Fonds Louis DUCARUGE

Référence 94 II
Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé Fonds Ducaruge, architecte
Dates extrêmes 1930-1978
Nom des principaux producteurs Louis Ducaruge
Importance matérielle 12 articles
Langue des documents français
Historique de la conservation Archives municipales de Marseille
Localisation physique Archives municipales de Marseille
10, rue Clovis Hugues
13003 Marseille
Conditions d’accès Ces documents sont consultables en salle de lecture des Archives municipales dans le respect des dispositions prévues par le code du Patrimoine
Modalités d’entrée Ces documents ont été remis par sa veuve en 1999
Historique du producteur Louis Ducaruge, né le 17 octobre 1912, après avoir suivi les cours de l’école des Beaux-Arts et des Arts appliqués à Marseille, qu’il termine en 1930, travaille comme architecte auprès de la ville de Marseille. En 1937, il est titulaire du certificat d’architecture. Fait prisonnier en 1940, il ne sera libéré qu’à la fin de la guerre. En 1946, il est admis à faire partie de l’ordre des architectes. Sa carrière se déroule entièrement à l’intérieur de l’institution municipale. Il y est nommé dessinateur conducteur architecte le 24 juillet 1936, puis gravit les échelons de la hiérarchie : sous-chef au bureau d’études des bâtiments communaux, puis chef du bureau d’études, puis architecte en chef adjoint, et enfin architecte en chef D.P.L.G. Il prend sa retraite le 1er novembre 1977 et démissionne de l’ordre des architectes le 31 décembre de la même année. Le conseil décide alors de lui accorder le titre d’architecte honoraire. Dans le cadre de ses fonctions à la ville, il travaille à l’élaboration ou à l’aménagement de nombreux bâtiments communaux : établissements scolaires, cités de relogement, bibliothèque Saint-Charles, musées, etc… Il est également l’auteur de dessins archéologiques illustrant les recherches menées par Fernand Benoît. Parallèlement, quoique de façon officieuse, il participe très activement à la reconstruction de la ville après guerre : en effet, Pierre Vago, architecte en chef de la reconstruction à Paris, et Léon Hoa ont recours à lui pour l’élaboration de nombreux plans, et pas seulement à Marseille. Les documents de ce fonds témoignent de son travail pour les églises du Mans ou de Saint-Pierre d’Arles.
Copyright © Archives municipales de Marseille

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search