Bibliothèque nationale de France

Identification FR BNF
Forme autorisée du nom Bibliothèque nationale de France
Type d’institution de conservation Établissement public administratif
Localisation et adresse B.N.F.
Quai François-Mauriac,
75706 Paris Cedex 13
Téléphone, adresse électronique Site web : www.bnf.fr/fr/acc/x.accueil.html
Téléphone : 33(0)1 53 79 59 59
Courriel : archives@bnf.fr
Formulaire de contact électronique : http://www.bnf.fr/fr/outils/a.ecrire.html
Histoire de l’institution Dans les années 1980, confrontée à des difficultés inévitables nées de la croissance de la production imprimée et de la demande culturelle, la Bibliothèque nationale est forcée d’ opérer une mutation.
Celle-ci intervient à un moment où les développements scientifiques et techniques ouvrent des perspectives nouvelles à l’accomplissement de ses missions, aussi bien dans le domaine de la conservation que dans celui de l’accès aux documents. En particulier, les outils informatiques et les progrès des télécommunications, renouvellent les moyens donnés à la gestion des collections et à leur repérage. Conjugués à la numérisation des textes et des images, ils enrichissent les pratiques de recherche et de lecture et ouvrent sur la transmission des documents à distance. La Bibliothèque nationale de France s’inscrit dans la nouvelle génération de bibliothèques, qui voit le jour, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne, au Japon, à Alexandrie.
Le 14 juillet 1988, lors de son traditionnel entretien télévisé dans le parc de l’Elysée, le Président de la République, François Mitterrand, annonce « la construction et l’aménagement de l’une ou de la plus grande et la plus moderne bibliothèque du monde….(qui) devra couvrir tous les champs de la connaissance, être à la disposition de tous, utiliser les technologies les plus modernes de transmission de données, pouvoir être consultée à distance et entrer en relation avec d’autres bibliothèques européennes ». La déclaration surprend le public et les professionnels. De fait, elle lance un nouveau « grand projet ».
Le site finalement retenu pour la construction est situé en bordure de Seine dans le XIIIe arrondissement de Paris. En août 1989, le projet de l’architecte Dominique Perrault est choisi par le président de la République au terme d’une procédure de sélection de projets par un jury international.
Le 20 décembre 1996, la bibliothèque d’étude du site François-Mitterrand s’ouvre.
Le 8 octobre 1998, l’ouverture de la bibliothèque de recherche scelle l’achèvement de ce grand projet.
Textes de référence Décret n° 94-3 du 3 janvier 1994 : portant création de la Bibliothèque nationale de France :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000545891&dateTexte=20191028
Structure administrative La Bibliothèque nationale de France est organisée en 14 départements de collections qui rassemblent des documents autour d’un thème ou d’un support et qui sont répartis sur 5 sites physiques (François-Mitterrand, Richelieu, Arsenal, Opéra, Maison Jean-Vilar).
Le site François-Mitterrand est consacré aux documents imprimés et audiovisuels, tandis que le site Richelieu abrite les autres documents : manuscrits, estampes etc.
Conditions d’accès et utilisation Les dossiers et documents conservés sur le site François-Mitterrand sont communiqués en salle T du niveau Rez-de-Jardin. Le lecteur doit être accrédité et muni d’un titre d’accès à la Bibliothèque de recherche.
La demande de communication se fait par courriel (archives@bnf.fr) et doit être parvenue au moins 24 heures avant la date à laquelle le lecteur souhaite consulter les documents.
Le lecteur peut demander jusqu’à 10 dossiers par journée. En raison de la nature des dossiers, ils sont communiqués un à un.
La réservation peut être prolongée jusqu’au lendemain.
Le lecteur doit réserver en priorité dans l’ordre les places T24, T1, T23, T14, T11, T2.
Il est possible de demander à consulter des documents avant l’expiration du délai de non communicabilité, en faisant parvenir une demande motivée de dérogation à la loi, adressée à la Mission pour la gestion de la production documentaire et des archives (archives@bnf.fr). Après instruction à la BnF, le Service interministériel des archives de France statue au nom du ministre de la Culture et de la communication. Le demandeur reçoit toujours une réponse de la part de l’administration qu’elle soit favorable ou non. Le Service interministériel des archives de France gère un observatoire des dérogations afin de réserver un sort identique à des demandes équivalentes. En cas de refus de communication, le chercheur peut faire appel de la décision devant la commission d’accès aux documents administratifs (CADA).
Aide à la recherche Un service d’aide à la recherche est disponible en ligne (http://www.bnf.fr/fr/collections_et_services/aides_recherche_documentaire.html).Les instruments de recherche des archives de la BNF sont disponibles sur le site Archives et manuscrits, dans la collection « Archives administratives de la bibliothèque ».
Service de reproduction Aucune photocopie d’archives n’est autorisée en salle de lecture.
La BnF propose un service de numérisation et d’impression à la demande des documents conservés dans ses collections : livres, manuscrits, partitions, photographies, estampes, cartes, affiches, monnaies et objets d’art.
L’utilisation non commerciale des documents est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source : BnF ou Bibliothèque nationale de France.
Date 29/11/2016
Copyright ©BNF

 



Citer ce billet
chmc1 (2017, 19 janvier). Bibliothèque nationale de France. Guides des sources. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p9ri

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search