Fonds André LIOTARD

Référence 25 J 1-429
Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé Fonds André Liotard
Dates extrêmes 1957-1987
Nom des principaux producteurs André Liotard
Importance matérielle 53,00 ml de dossiers (documents graphiques, écrits) et 75 rouleaux de plans. État moyen de conservation pour certains documents
Langue des documents français
Historique de la conservation Archives départementales du Var
Localisation physique Archives Départementales du Var
660, Boulevard John Kennedy 83300 Draguignan
Conditions d’accès En vertu du Code du Patrimoine, certains types de documents n’étant communicables qu’après un délai réglementaire de 50 ans.
Conditions d’utilisation Pas de conditions particulières
Modalités d’entrée Dépôt par l’architecte en 1988
Historique du producteur Né le 16 juillet 1927, architecte diplômé de l’École Spéciale d’Architecture en 1955, André Liotard est un ancien élève de l’Institut d’Urbanisme de l’Université de Paris et de l’Ecole du Louvre.
Il a occupé de nombreuses responsabilités professionnelles au sein d’organisations à vocation :
– nationale : conseiller de l’Union nationale des syndicats français d’architectes (UNSFA) de 1974 à 1980, vice-président à partir de 1982 d’Architectes sans frontières,
– régionale : délégué régional de l’UNSFA de 1968 à 1974, vice-président du Conseil régional de l’ordre des architectes de 1977 à 1983,
– départementale : président du Syndicat des architectes du Var de 1966 à 1970, président de l’Office du bâtiment et des travaux publics du Var de 1975 à 1979.
André Liotard a également participé aux travaux de l’administration centrale. Affecté auprès du cabinet du ministre de l’Equipement, Edgard Pisani, par le conseil supérieur de l’Ordre, il fut chargé de développer les relations entre les ingénieurs des Ponts et Chaussées et les architectes. C’est à ce titre, de 1966 à 1967, qu’il anima les groupes de rencontre nationaux, régionaux et départementaux dans le cadre de la discussion de la loi d’orientation foncière. Il poursuivit son action, de 1967 à 1972, comme chargé de mission par la profession auprès de l’Association des Ingénieurs des Ponts et Chaussées. A partir de 1977, et apparemment jusqu’en 1984, il fut membre associé de la 6ème section (Habitat et urbanisme) du Conseil Général des Ponts et Chaussées.
André Liotard a aussi exercé d’autres responsabilités pour le développement de la profession en tant qu’animateur de formation (Université permanente d’architecture et d’urbanisme, Centre de service et d’étude pour le développement de la culture et du savoir architectural en Méditerranée), que membre de groupes d’études (Groupe d’études pour la productivité des architectes) ainsi qu’en qualité de collaborateur dans des organismes publics (Institut National Géographique). Une particularité à souligner est qu’il participa au jury des modèles des logements agréés en Provence-Alpes-Côte d’Azur et Languedoc-Roussillon de 1970 à 1976. A l’échelon départemental, il fut membre de la Commission départementale d’urbanisme de 1970 à 1972, et de celles des opérations immobilières de 1970 à 1978 et des sites depuis 1970 jusqu’à au moins 1985.
Son agence était située à Saint-Raphaël dans la résidence l’Estérel dont il fut le maître d’œuvre.
Mode de classement L’inventaire à fait l’objet d’une restructuration qui explique les cotes discontinues et supprimées (ex : 25 J 38, 176…)
Présentation du contenu Fonds André Liotard :
Participation à la vie de la profession :
– Organisations professionnelles
– Formation professionnelle
– Groupes de travail et d’études
– Organismes publics
– Politique des modèles
Activité propre : fonctionnement de l’agence, projets et réalisations :
– Fonctionnement de l’agence
– Projets et réalisations
– Activité artistique
Copyright © Archives départementales du Var

 



Citer ce billet
bparadis (2016, 18 mai). Fonds André LIOTARD. Guides des sources. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p96d

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search