Hubert Landais

Hubert Landais est né en 1921 à Paris et décédé en 2006. Archiviste paléographe, diplômé d’études supérieures de l’École du Louvre, il entre en 1946 au Musée du Louvre où il est assistant, puis conservateur au département des objets d’art, enfin (de 1964 à 1967) conservateur en chef chargé de la direction de ce département. Il est nommé inspecteur général des musées en 1966.

Après avoir été l’adjoint au directeur des musées de France de 1962 à 1977, il est lui-même directeur des musées de France de 1977 jusqu’à sa retraite en 1987. Une collection d’essais « Hommage à Hubert Landais » lui a été dédiée.

Impliqué dans la politique des Grands Travaux, qu’il désigne par la suite comme « l’époque des changements ». Il est notamment remarqué pour son rôle dans l’ouverture du Musée Picasso en 1985, puis du Musée d’Orsay en 1986, projet dont il porte la gestation au sein du conseil d’administration du musée.

Son poste central favorise pour le Musée d’Orsay une transition sans à-coups pour celui-ci lors du passage de la présidence de Valéry Giscard d’Estaing à François Mitterrand en 1981. Avec Michel Laclotte, il s’assure de la bonne gestion du budget, du respect de la ligne établie par la loi-programme de 1978 et du transfert des œuvres pour le musée d’Orsay. Il prend part activement aussi au projet du Grand Louvre.

Secrétaire général (1962-1973), puis président (1973-1977) du Comité français du Conseil international des musées (ICOM) qui dépend de l’UNESCO, il est ensuite président de ce conseil de 1977, année de sa nomination comme directeur des musées de France, à 1983.

Hubert Landais s’exprime sur le projet du Musée d’Orsay et celui du Grand Louvre, dans les archives orales constituées par le Comité d’histoire du Ministère de la Culture en 2003.



Citer ce billet
chmc1 (2017, 9 mai). Hubert Landais. Guides des sources. Consulté le 27 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p9ww

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search