Mission interministérielle de coordination des grandes opérations d’architecture et d’urbanisme/EPMOTC/OPPIC. Contrats et conventions passés avec les photographes [Généralités]

Référence FR AN 20200155/
Intitulé Contrats et conventions passés avec les photographes
Dates extrêmes 1985-2016
Niveau de description fonds
Importance matérielle 2 cartons dimabs
Nom du producteur Mission interministérielle de coordination des grandes opérations d’architecture et d’urbanisme
Établissement public de maîtrise d’ouvrage des travaux culturels
OPPIC
Historique de la conservation Le fonds est conservé aux Archives nationales
Présentation du contenu L’ensemble des Grands Travaux a été l’objet d’une politique de commandes de reportages photographiques afin de constituer une mémoire photographique des Grands Travaux. Les photographies ont été versées par l’OPPIC aux Archives nationales afin de les préserver et de les rendre accessibles au public. Ce versement est constitué des contrats et des conventions établis avec les photographes pour réaliser le suivi des chantiers, de l’état des lieux du site avant les travaux jusqu’à la réalisation finale. Reportages de chantier, libre regard ou carte blanche à des photographes, il s’agissait tout autant de conserver la trace de ce qu’un chantier bouleverse, détruit ou efface que de fixer les états et les étapes d’un chantier jusqu’à son parfait achèvement. Ces contrats et convention définissent les droits qui ont été cédés afin de permettre leur utilisation. Il s’agit des originaux signés, en l’absence d’original il est cependant possible d’avoir une copie. Ils ont été passés de 1985 à 2016 et concernent les reportages qui ont fait l’objet de commandes ou ont été acquis par la Mission interministérielle des Grands Travaux, l’Etablissement public de maîtrise d’ouvrage des travaux culturels et l’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture, et de 1993 à 2006 pour le Service national des travaux. En 1998, une partie du fonds de l’Etablissement public du Grand Louvre a été versée à l’Etablissement public de maîtrise d’ouvrage des travaux culturels. Quelques contrats de commandes passées par l’Etablissement public du Grand Louvre sont dans ce versement, notamment celui d’Alfred Wolf « Paris vu du Louvre » ; mais les autres contrats se trouvent soit dans les archives déjà versées soit au Musée du Louvre lorsque la photothèque de l’Etablissement public du Grand Louvre lui a été transférée en 1998. En 2010, la photothèque du Service national des travaux a été transférée à l’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture ; quelques contrats sont dans ce versement. Les autres, passés sous forme de marchés publics, se trouvent dans les archives déjà versées. Les contrats et conventions ont été regroupés par nom de photographe et classés par ordre alphabétique. Pour des raisons de suivi comptable, les commandes étaient passées soit de manière ponctuelle soit pour une année civile, ce qui explique le nombre important de commandes pour un même photographe. L’esprit de ces commandes étaient de conserver si possible le même photographe pour toute la durée du chantier. Au début de la Mission interministérielle des Grand Travaux, un seul photographe, Claude Bricage, avait été choisi pour suivre l’ensemble de tous les grands projets, puis les commandes ont été passées avec d’autres photographes comme Marc Tulane. Ils ont été chargés de réaliser des dossiers qui étaient communiqués au Président de la République ; ces dossiers ont été versés aux Archives Nationales. Les photographes travaillaient souvent en liaison avec les maîtres d’œuvre afin de connaître parfaitement le projet et le chantier. Certains définissaient parfois des points fixes permettant de voir facilement l’évolution du chantier. Le fait d’envoyer toujours le même photographe pour l’ensemble du suivi du chantier, sur plusieurs années, permettait qu’il ait une bonne connaissance du chantier et tisse des liens particuliers avec les entreprises et les ouvriers travaillant sur le chantier. La plupart des contrats ont été passés directement avec les photographes même si ceux-ci étaient en agence, toutefois quelques contrats ont pu être passés avec des agences notamment l’agence « Archipress ». Depuis 2016, les photographes sont sélectionnés dans le cadre d’un appel d’offres et d’un marché public.
Instruments de recherche Répertoire numérique réalisé en 2020 :
https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/IR/FRAN_IR_059285

 

[voir les autres fonds sur les Grands travaux (généralités)]
[sommaire]



Citer ce billet
Comité d'histoire (2023, 5 décembre). Mission interministérielle de coordination des grandes opérations d’architecture et d’urbanisme/EPMOTC/OPPIC. Contrats et conventions passés avec les photographes [Généralités]. Guides des sources. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pcpy

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search