Personnes et structures chargées des Grands Travaux culturels

Groupe des 4 (puis Groupe des 5)

Le groupe des 4 est constitué en octobre 1981.
Le communiqué de la Présidence de la République du 8 mars 1982 indique que les études concernant les grands projets ont été menées sous l’autorité de 4 personnalités :

  • Jack Lang, ministre de la Culture
  • Roger Quilliot, Ministre de l’urbanisme et du logement 
  • Paul Guimard, conseiller du Président de la République
  • Robert Lion, directeur de cabinet du Premier Ministre.

Celles-ci constituent le « Groupe des 4 », à partir de 1984, Paul Quilès (nommé ministre de l’urbanisme et du logement en octobre 1983) participe aux réunions du groupe des 4 qui deviendra le « Groupe des 5 »


Yves Dauge

Par décret du 28 avril 1982 Yves Dauge est nommé Directeur de l’urbanisme et des paysages et est chargé d’assurer la coordination des grands projets d’urbanisme relevant de l’État à Paris. Ses missions sont précisées par une lettre de mission du 13 juillet 1983 du Président de la République François Mitterrand.


Mission interministérielle des grandes opérations d’architecture et d’urbanisme

En 1986 la mission Dauge est dotée de statuts : la Mission interministérielle des grandes opérations d’architecture et d’urbanisme est créée par le décret du 16 janvier 1986. Cette mission est chargée de coordonner notamment les grandes opérations indiquées dans le décret.
Luc Tessier en est nommé directeur (par un arrêté du 31 janvier 1986). Il le restera jusqu’en 1998. Yves Dauge est nommé président (décret du 16 janvier 1986). Il le restera jusqu’en 1988.
De 1988 à 1993, la Mission n’a pas de président et est mise à disposition du Secrétaire d’État aux grands travaux.
Le décret du 16 janvier 1986 est modifié par un décret du 11 janvier 1990 qui étend les attributions de la Mission..
Par décret du 18 mars 1993, Jean-Claude Moreno est nommé président et le Secrétariat d’État aux grands travaux disparait,.
La Mission disparaît en mai 1998 avec la création de l’EMOC.


Émile Biasini, Secrétaire d’État aux grands travaux

Émile Biasini est nommé Secrétaire d’État aux grands travaux par décret du 13 mai 1988, rattaché au ministre de l’équipement, puis en juillet au ministre de la culture.
D’avril 1992 à mars 1993, le Secrétariat d’État aux grands travaux est rattaché au Premier ministre .Il disparaît en mars 1993.
Le décret du 8 août 1988, puis celui du 12 mai 1992 indiquent les attributions d’Émile Biasini, Secrétaire d’État aux grands travaux.


Service national des travaux

Le service national des travaux est créé au ministère de la culture par décret du 3 janvier 1990 comme service à compétence nationale. Il est chargé des missions de maîtrise d’ouvrage sur les immeubles bâtis et non bâtis de l’État.


Établissement public de maîtrise d’ouvrage des travaux culturels (EMOC)

Créé par décret du 19 mai 1998 sous tutelle du ministre de la culture, l’Établissement public de maîtrise d’ouvrage des travaux culturels, établissement public à caractère administratif, est issu de la fusion de l’Établissement public du Grand Louvre et de la Mission interministérielle des grandes opérations d’architecture et d’urbanisme.
Jean-Claude Moreno est nommé Président et Jean-Claude Dumont directeur général. Ce dernier deviendra président en 2000.
Le décret du 19 mai 1998 est modifié par un décret du 19 décembre 2000 qui charge notamment l’EMOC de la liquidation du Parc de la Villette.


OPPIC (Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture)

Prenant la suite de l’EMOC, d’après le décret du 14 juillet 2010, l’OPPIC résulte de la fusion de l’EMOC et du SNT.,
Christophe Vallet est nommé président (décret du 26 août 2010).

 

[sommaire]