Jack Lang

Homme politique français, Jack Lang est né en 1939 à Mirecourt (Vosges). Docteur en droit, agrégé de droit public, il a enseigné à l’Université de Nancy, puis à l’Université de Paris X Nanterre. Il a fondé et dirigé dans les années 1970 à Nancy un important festival de théâtre universitaire et a été délégué national à l’action culturelle au Parti socialiste. Jack Lang a été ministre de la Culture de 1981 à 1986, puis de 1988 à 1993 1

Pendant les douze années où il a été ministre de la culture, Jack Lang, soutenu par le Président de la République François Mitterrand, va accélérer la modernisation de la politique culturelle et l’ouvrir davantage à la société contemporaine.  Les grands travaux dont le Grand Louvre, l’Arche de la Défense, l’Opéra Bastille, la Bibliothèque nationale de France porteront la marque présidentielle. En 1982 le budget du ministère est doublé. Cette croissance budgétaire touche tous les domaines. La déconcentration s’accélère avec l’achèvement du réseau des directeurs régionaux des affaires culturelles (DRAC). Le ministère mène une politique de partenariat avec les collectivités territoriales. Une modernisation des équipements culturels est perceptible à l’échelle du territoire national. Plusieurs grandes institutions de formation sont créées ou rénovées. L’éducation artistique en milieu scolaire se développe. Le champ d’action du ministère s’élargit à d’autres formes d’art : danse, jazz, cirque, arts de la rue, musique autre que classique, mode, design, création industrielle, et de nouveaux lieux de diffusion se créent (par exemple Le Centre national de la bande dessinée et de l’image). Jack Lang accorde une place importante à la création dans tous les domaines artistiques.

Le ministère se préoccupe des industries culturelles. Ce rapprochement culture-économie se traduit également par l’encouragement au mécénat. Cette époque sera aussi celle des mutations dans le paysage audiovisuel : multiplication des chaînes, privatisation d’une partie du secteur public, ouverture des ondes, instauration d’institutions de régulation. La loi Lang du 1er août 1981 fixé un prix du livre unique en déclarant lutter ainsi contre la monopolisation du marché par les magasins de grande distribution comme la FNAC ou les hypermarchés.

Jack Lang est à l’origine du concept de « zénith », salle de grande capacité destinée à l’organisation de concerts de « rock » (terme employé à l’époque pour désigner tout ce qui n’est pas du classique ou du jazz).

Jack Lang a été membre du Conseil de Paris (1983-1989), maire de Blois (1989-2000), député du Loir et Cher (1986-2000) et du Pas-de-Calais (2002-2012). Il a été nommé président de l’Institut du monde arabe en 2013.

L’universitaire Laurent Martin est l’auteur d’une biographie de Jack Lang « Jack Lang, une vie entre culture et politique » (Paris, Complexe, 2008).


1
Ministre de la culture (mai 1981 à mars 1986)
Ministre de la Culture et de la Communication (mai-juin 1988)
Ministre de la Culture, de la Communication, des Grands travaux et du bicentenaire (juin 1988-mai 1991)
Ministre de la Culture et de la Communication (mai 1991-avril 1992)
Ministre d’État, ministre de l’Éducation nationale et de la Culture (avril 1992-mars 1993)
Émile-Joseph Biasini est secrétaire d’État auprès du ministre chargé des grands travaux de juin1988 à avril 1992