Fonds Albert QUIQUEMPOIS

Référence 1993008
Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé Fonds Quiquempois (Albert)
Dates extrêmes 1928-1979
Nom des principaux producteurs Albert Quiquempois
Importance matérielle 5,17 m.l. de dossiers et plus d’un millier de plans
Langue des documents français
Historique de la conservation Centre des archives du monde du travail de Roubaix
Localisation physique Archives Nationales du Monde du Travail
78, Boulevard du Général Leclerc
59100 Roubaix
Conditions d’accès Délais légaux de communicabilité
Conditions d’utilisation Délais légaux pour la reproduction
Modalités d’entrée Ce fonds est entré au Centre des archives du monde du travail en 1993 sous le numéro d’entrée 1993 008. Il s’agit d’un don de Nicole Paquet, fille d’Albert Quiquempois.
Historique du producteur Albert Quiquempois (1902-1979) exerce le métier d’« Architecte assermenté (serment du 30 juillet 1946, agréé n° 1.625-60) par lettre du 5 août 1941 confirmé le 13 mars 1946, demeurant à Lille, 21 rue Eugène Jacquet ».Il possède deux cabinets d’architecture, l’un à Lille, l’autre à Dunkerque. Il participe notamment à la reconstruction d’habitations sinistrées au moment de la Seconde Guerre mondiale. Il travaille aussi bien pour des grandes entreprises lilloises que pour des particuliers (habitations individuelles, bâtiments agricoles, usines, quelques édifices publics et religieux). À la fin du mouvement de reconstruction, il liquide le cabinet dunkerquois mais continue son activité de Lille jusqu’en 1977. En fin de carrière, il intervient surtout dans le cadre d’expertises judiciaires.
Présentation du contenu Dossiers d’affaires relatifs à des édifices publics et privés de la région lilloise (notamment habitats collectifs à Lille dits Paris-Molinel) ; dossiers d’expertise correspondant à la fin de son activité Extrait de l’inventaire : 1993 008 151 : Relations du cabinet avec diverses structures : correspondance, pièces jointes (note spéciale et confidentielle, textes de loi, cotisation de 1955, documentation). À noter : les échanges se sont faits avec le Ministre de la reconstruction du logement, le Ministère de la reconstruction et de l’urbanisme, la mutuelle des Architectes français, l’Ordre des architectes, La Participation – assurance multirisques des commerçants, « La Renaissance agricole des Flandres » – société coopérative de reconstruction agricole et rurale de Dunkerque, le Comptoir des échanges commerciaux, l’école des Beaux-Arts de Lille, « Ormatic » – méthodes d’organisation industrielles et commerciales et l’union nationale des prisonniers civils déportés, internés et otages des deux guerres. (1949-1959)
Copyright © Archives nationales du Monde du Travail

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search