Fonds de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Toulouse [1/2]

Référence 301 W
Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé Fonds de l’école supérieure des Beaux-Arts
Dates extrêmes 1846-1997
Nom des principaux producteurs École supérieure des Beaux-Arts
Importance matérielle 381 articles. 43,2 ml
Langue des documents français
Historique de la conservation Archives municipales de Toulouse
Localisation physique Archives Municipales de Toulouse
2, rue des Archives
31500 Toulouse
Modalités d’entrée Versement de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, effectué le 02 avril 1997
Historique du producteur L’histoire de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Toulouse débute au cours du XVIIe siècle. Dès 1670, les peintres Hilaire Pader et Jean III de Troy faisaient poser des modèles dans leurs ateliers pour former leurs élèves. Suivant les traces de ces derniers, le peintre Antoine Rivalz, crée en 1725 une véritable école de dessin qui bénéficia d’une aide financière du conseil de la ville. En 1746, Louis de Mondran demande pour l’école une protection royale. Ce ne sera que quatre ans plus tard, en 1750, que Louis XV signera une lettre-patente érigeant l’école en Académie royale de peinture, sculpture et architecture (cf les cotes GG1027 et GG1028). L’Académie de Toulouse sera la seule après celle de Paris a avoir été honorée du titre « d’Académie royale ».
Au cours de la Révolution, le 8 août 1793, la Convention supprime par décret toutes les Académies de France, y compris celle de Toulouse. L’enseignement des arts reprendra en 1805, lorsqu’un arrêté instaure une École spéciale des sciences et des arts à Toulouse. En 1836, elle prendra le nom d’École des Beaux-Arts et des Sciences Industrielles.
De nos jours, elle forme des artistes et des créateurs en communication visuelle et audiovisuelle par le biais d’une formation en art, en communication et en design. Cette école relève de la tutelle pédagogique du Ministère de la Culture.
Présentation du contenu La cote 301W concerne un versement de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, effectué le 02 avril 1997. Les dates extrêmes sont comprises entre 1846 et 1997. L’importance matérielle de ce versement est de 41,10 mètres linéaires, correspondant à 381 articles. Ce versement comprend également quelques articles concernant les musées de Toulouse (Musées des Augustins, Paul Dupuy, Saint-Raymond et Georges-Labit).
Sources complémentaires Archives Municipales de Toulouse :
– GG1027 à GG1030 : archives de l’Académie Royale de Peinture, Sculpture et Architecture de Toulouse.
– 485W / 499W / 932W / 949W : archives de l’École Supérieure des Beaux-Arts.
Bibliographie MESURET Robert, Bi-centenaire de l’Académie des Arts et de l’École des Beaux-Arts, 1750 – 1950, Imprimerie régionale, Toulouse, 1950, 84 p.
Copyright © Archives municipales de Toulouse

 



Citer ce billet
mpepin (2016, 17 juin). Fonds de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Toulouse [1/2]. Guides des sources. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p9q7

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search