Chronologie sur le Pont du Gard

 

1985 Le Pont du Gard, monument historique classé en 1840, pont-aqueduc romain datant du 1er siècle, est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est situé sur la Commune de Vers, près de Nîmes et d’Avignon.
À partir de 1986 Des études sont réalisées pour l’aménagement du site envisagé par le Conseil général. Un comité de défense est constitué.
1988 Création d’un conseil scientifique pour guider les concepteurs d’un projet d’aménagement.
1991 Création du Syndicat mixte du Pont du Gard.
Le projet d’aménagement du Pont du Gard est confié à Jean-Paul Viguier.
21 avril 1992 Le Secrétaire d’Etat aux grands travaux Emile Biasini annonce que le projet de protection du site historique et écologique du Pont du Gard vient d’être inscrit au titre des Grands travaux.
Juillet 1996 Signature d’une convention de concession entre le Syndicat mixte d’aménagement du Pont du Gard et la Chambre de Commerce et d’industrie à laquelle sont confiées la conception et la réalisation de travaux d’aménagement
1997 Le projet de Jean-Paul Viguier et de la paysagiste Laure Quoniam reçoit un avis favorable de la Commission départementale des sites et de la Commission supérieure.
2000 Financement par l’État dans le cadre d’une opération Grand site, avec l’aide des collectivités locales, de l’UNESCO et de l’Union européenne, du projet d’aménagement du site du Pont du Gard engagé par le département et confié à l’architecte Jean-Paul Viguier, afin d’assurer la préservation de ce monument, menacé par l’afflux des touristes et d’aménager les infrastructures destinées aux visiteurs, avec, entre autres, en musée.
Le site est ouvert au public en 2000 et les espaces d’exposition en 2001.
2003 Création d’un EPPC (Établissement public de coopération culturelle) pour gérer le site.
2004 Le Pont du Gard est labellisé grand site de France.
23 août 2013 Le site classé du Pont du Gard fusionne avec le site classé des Gorges du Verdon.
2014 Exposition rétrospective du projet d’aménagement du site du Pont du Gard confié à Jean-Paul Viguier.
2015 Adoption par l’EPCC d’un plan quinquennal de restauration pour protéger les vestiges de l’aqueduc.

[sommaire]