Fonds Marion Tournon-Branly [8/8]

Référence 352 AA, TOUBR
Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé TOURNON-BRANLY Marion (1924-2016)
Dates extrêmes 1956-1962
Nom des principaux producteurs Marion Tournon-Branly
Importance matérielle 1 ml de rouleaux, quelques documents à plat
Historique de la conservation Centre d’archives d’architecture du XXe siècle
Localisation physique Centre d’archives d’architecture du XXe siècle
127, rue de Tolbiac
75013 Paris
Conditions d’accès Il n’y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.
Conditions d’utilisation Pas de conditions particulières.
En cas de publication d’un document, les mentions obligatoires sont «Académie d’architecture/Cité de l’architecture et du patrimoine/Archives d’architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d’agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l’obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d’archives).
Modalités d’entrée Dépôt de l’Académie d’architecture en février 2000 (convention de dépôt du 7 mars 2001)
Historique du producteur Marion Tournon-Branly est née le 23 septembre 1924 à Paris. Elle est la fille de l’architecte Paul Tournon (fonds 351 AA) et d’Élisabeth Branly, peintre, dont le père, Edouard Branly, est l’inventeur du télégraphe sans fil.
Élève à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, inscrite à l’atelier d’Auguste Perret en 1943, Marion Tournon-Branly obtient son diplôme d’architecte DPLG en 1948.
Elle enseigne l’architecture à la formation d’été de l’École d’art américaine de Fontainebleau à partir de 1960, ainsi qu’à l’université San Luis Obispo en Californie en 1960 pendant le Spring Quarter, puis, imposée par les élèves, à l’ENSBA-UP7, à partir de 1968, où elle est la première femme enseignante, et enfin à l’école d’architecture de Paris-Tolbiac.
Ses réalisations comprennent des nombreuses maisons de campagne, notamment les maisons pour les Barbas à Garches (Mme Barbas est la sœur du couturier Patou), pour le scénariste Georges Neveux à Boullion (1955-1957), et pour l’écrivain Claude Roy (1957-1958) ; l’école maternelle rue Boulard, Paris 14e (1956) ; des écoles d’enseignement technique ; des habitations pour missionnaires, le monastère de Saint-Benoît-sur-Loire (1965-1967, projet de Paul Tournon continué après sa mort), et le monastère de Saint-Wandrille (1967-1971), qui inclut le déplacement d’une grange et sa réhabilitation en église. Elle participe par ailleurs, avec les architectes Pierre Devinoy, J. Faugeron, Bernard de La Tour d’Auvergne, à deux grands concours d’aménagement de Berlin, en 1958 (le concours Berlin Capitale, concours très théorique sur le centre ville de part et d’autre de la ligne de démarcation) puis en 1962 (zone du Mehringplatz à Berlin-Ouest), dans un esprit très proche de la Charte d’Athènes.
On peut encore mentionner la restauration et la réhabilitation du château de Coubertin, incluant la construction d’un amphithéâtre dans le bois et d’une fonderie (non réalisée par l’architecte), ainsi que des immeubles à Paris et au Havre.(sources : Cité de l’architecture et du patrimoine, Centre d’archives de l’Ifa : fonds des Dossiers d’œuvres de la direction de l’Architecture et de l’Urbanisme, n° 133 IFA, dossier DAU n° 258 (cotes: 133 IFA 241/19, 511/24) ; témoignage de l’architecte à Marcos Carvalho-Canto lors d’une visite au Centre d’archives en 2005).
Historique de conservation Don de Marion Tournon-Branly à l’Académie d’architecture, 1993 (?).
Évaluation, tris et éliminations Aucune élimination n’a été pratiquée.
Mode de classement Cotation et conditionnement : – 352 AA 1 et 2 : boîte de rouleaux ; – 352 AA 3 : rouleau de plans ; – 352 AA 4 : boîte de documents graphiques (jusqu’à 55 x 65 cm).
Présentation du contenu Le fonds ne comprend que quelques documents de présentation pour le concours de l’École normale d’instituteurs à Versailles (1956, projet lauréat mais non exécuté) et pour le concours international de la Nouvelle structuration du centre de Berlin (1958), ainsi que des documents concernant l’étude d’aménagement du quartier de Mehringplatz à Berlin-Ouest (1962).
En outre, il contient un dessin de la période de formation de Marion Tournon-Branly, et quelques gravures datant de son apprentissage avec le maître japonais Kioshi Hazegawa.
Documents de même provenance Archives nationales Fontainebleau. Fonds 20050601, 20060363 : fonds Marion Tournon-Branly (archives papier, maquettes).
Autres sources Cité de l’architecture et du patrimoine, Centre d’archives d’architecture du XXe siècle : fonds des Dossiers d’œuvres de la direction de l’Architecture et de l’Urbanisme, 133 IFA, dossier DAU n° 258 (cotes: 133 IFA 241/19, 511/24).
Copyright © Cité de l’architecture et du patrimoine

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search