Chronologie sur la Cité de l’architecture et du patrimoine

 

1879 Rapport de Viollet-le-Duc à Jules Ferry sur la création d’un musée de sculpture comparée à Chaillot.
1882 Ouverture du musée de sculpture comparée
1887 Le musée de sculpture comparée devient musée des monuments français.
1937 Le musée de sculpture comparée devient musée des monuments français.
1981 Création de l’Institut français d’architecture (IFA), qui a le statut d’association.
Florence Contenay en est nommée directrice.
1989 Ouverture du centre d’archives de l’IFA, rue de Tolbiac.
Juillet 1993 Le ministre de la culture Jacques Toubon fait part de sa décision de créer un centre national du patrimoine installé au palais de Chaillot regroupant le musée des monuments français et le centre de recherche sur les monuments historiques ainsi qu’un centre national de documentation.
1993 Le ministre de la culture Jacques Toubon décide d’instituer une mission de préfiguration à laquelle il demande de préciser le contenu et les modalités pratiques du futur centre national du patrimoine situé au palais de Chaillot. Cette de mission sera coordonnée par le directeur du patrimoine et constituée par les trois directions du ministère directement concernées : patrimoine, musées de France et administration générale.
L’animation des travaux de cette mission est confiée à Jean-Marie Vincent, conservateur général du patrimoine.
Un conseil scientifique présidé par Jean-Marie Pérouse de Montclos, maître de recherches au CNRS, conseillera la mission.
Les grandes orientations du projet de Centre national du patrimoine sont présentées dans deux rapports du 2 octobre 1993 et du 17 mars 1994.
1994 Rapport de Jean-Marie Pérouse de Montclos et Jean-Marie Vincent sur le Centre national du patrimoine.
6 avril 1994 Installation du Conseil scientifique intervention du ministre Jacques Toubon.
30 novembre 1994 La création du Centre de Chaillot pour le patrimoine est annoncée par le Ministre de la culture Jacques Toubon en clôture des Entretiens du patrimoine.
1994 Le ministre confie à Patrick Bouchain la tâche d’assumer la programmation du projet.
9 février 1995 Le ministre de la culture Jacques Toubon et le ministre de l’équipement confient à Thierry Bondoux, administrateur civil à la direction du patrimoine, une mission de préfiguration du centre.
Mai 1995 Les études de programmation générale conduite sous le contrôle de la mission de préfiguration du Centre de Chaillot sont validées.
Juillet 1995 Le jury présidé par Maryvonne de Saint Pulgent, directeur du patrimoine, choisit l’architecte Jean-François Bodin pour assurer la maîtrise d’œuvre du projet de Chaillot.
20 juillet 1995 Par arrêté du Premier ministre, la mission interministérielle de coordination des grandes opérations d’architecture et d’urbanisation est chargée de la maîtrise d’ouvrage du réaménagement des espaces intérieurs de l’aile de Paris au palais de Chaillot dans le cadre de l’opération « Centre de Chaillot pour le patrimoine monumental et urbain ».
Octobre 1997 La ministre de la culture Catherine Trautmann charge Jean-Louis Cohen de l’étude de faisabilité du projet d’Institut français d’architecture au palais de Chaillot qui intègrera le musée des Monuments français qui deviendra musée de l’architecture, l’École de Chaillot et une médiathèque de l’architecture.
1997 Incendie et fermeture du Musée des Monuments français.
1998 Jean-Louis Cohen est nommé directeur de l’IFA (jusqu’en 2004) et du Musée des monuments français (jusqu’en 2003).
Rapport de Jean-Louis Cohen à la ministre de la culture Catherine Trautman sur la création de la Cité de l’architecture et du patrimoine.
16 décembre 1998 Arrêté relatif à la création du Centre des hautes études de Chaillot, service à compétence nationale
Arrêté érigeant le Musée des monuments français en service à compétence nationale.
2001 Création d’une mission de préfiguration de la Cité de l’architecture et du patrimoine.
2 juillet 2001 Arrêté à la désignation des responsables de la mission de préfiguration de la Cité de l’architecture et du patrimoine.
Florence Contenay est nommé chef de cette mission de préfiguration.
2001 Sélection de GAO comme maître d’œuvre de la galerie moderne.
2002 (ou 2003) Début des travaux de la Cité de l’architecture et du patrimoine.
18 juin 2003 L’article 8 de la loi relative à la rémunération au titre du prêt en bibliothèque et renforçant la protection sociale des auteurs indique que la Cité de l’architecture et du patrimoine est un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle du ministre e la culture. Elle a pour mission de promouvoir la connaissance du patrimoine et de l’architecture, leur histoire et leur insertion dans les territoires, ainsi que la diffusion de la création architecturale tant en France qu’à l’étranger. Elle participe à la valorisation de la recherche et à la formation des agents publics et des professionnels du patrimoine et de l’architecture.
13 février 2004 Arrêté modifiant l’arrêté du 2 juillet 2001.
Il est mis fin aux fonctions de Florence Contenay comme chef de la mission de préfiguration de la Cité de l’architecture et du patrimoine.
Francis Rambert est nommé chef de la préfiguration du département IFA.
14 mai 2004 Le ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres désigne François de Mazières, inspecteur général des finances comme chef de la mission de préfiguration de la Cité de l’architecture et du patrimoine.
La Cité de l’architecture et du patrimoine comprendra trois départements :
– le musée des monuments français, consacré à la connaissance du patrimoine,
– l’Institut français d’architecture, présentant la création architecturale et concourant à la diffusion de la culture architecturale,
– le Centre des hautes études de Chaillot, ayant pour mission de former les professionnels de l’architecture et du patrimoine dans un objectif de diversification des métiers.
Outre Francis Rambert président de l’Institut français d’architecture nommé le 13 février 2004 sont également nommés au sein de la mission : Marie-Paule Arnauld comme chef de projet scientifique du futur département Musée des monuments français et Mireille Grubert, directrice du Centre des hautes études de Chaillot, comme chef de projet scientifique du futur département Centre des hautes études de Chaillot.
9 juillet 2004 Décret relatif à la création de l’établissement public de la Cité de l’architecture et du patrimoine, établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle du ministre de la culture.
La Cité de l’architecture et du patrimoine comprend trois départements : le département du patrimoine, dénommé Musée des monuments français, le département de l’architecture, dénommé Institut français d’architecture, le département de la formation, dénommé Centre des hautes études de Chaillot.
20 juillet 2004 Par décret François de Mazières est nommé président de la Cité de l’architecture et du patrimoine.
Début 2006 La Cité de l’architecture et du patrimoine commence à installer une partie de son personnel.
Octobre 2006 Premières activités – Ouverture de l’IFA et de l’École de Chaillot.
20 mars 2007 Ouverture des galeries d’expositions temporaires
Septembre 2007 Ouverture du Musée des monuments français.
22 octobre 2009 Par décret, François de Mazières est reconduit dans ses fonctions de président.
5 décembre 2012 Par décret Guy Amsellem est nommé président.
19 octobre 2016 Décret relatif à la Cité de l’architecture et du patrimoine qui a pour objet de moderniser ses statuts.

[sommaire]