Maryvonne de Saint Pulgent

Née en 1951 à Chalons-sur-Marne, ancienne élève de l’École nationale d’administration et premier prix de piano du Conservatoire de Paris, Maryvonne de Saint Pulgent est nommée conseillère au tribunal administratif de Paris en 1976. Elle rejoint en 1980 la Cour des comptes en qualité de rapporteur, puis le Conseil d’État en 1986 en tant que maître des requêtes. Elle devient commissaire au gouvernement puis présidente de la 8e sous-section du contentieux en 2001. En 2003, elle rejoint la section de l’intérieur et est nommée en 2014 présidente de la section du rapport et des études (jusqu’en 2017). Maryvonne de Saint Pulgent a été directrice du patrimoine au ministère de la Culture de 1993 à 1997. Elle préside depuis 2007 le Comité d’histoire du ministère de la culture. Elle est également présidente du conseil d’administration du théâtre national de l’Opéra-Comique, de l’Institut géographique national et de l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. Depuis 2005, elle est présidente de la Fondation des Treilles.

Maryvonne de Saint Pulgent est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Le syndrome de l’Opéra (Robert Laffont, 1991), Le gouvernement de la culture (Gallimard, 1999) et Jack Lang, batailles pour la culture : dix ans de politiques culturelles, (Comité d’histoire du ministère de la culture – La Documentation française, 2013).



Citer ce billet
Comité d'histoire (2019, 20 novembre). Maryvonne de Saint Pulgent. Guides des sources. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pc88

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search