Maison de l’Histoire de France (MHF) : préfiguration, création, fonctionnement et suppression [Maison de l’histoire de France]

Référence FR AN 20130555/
Intitulé Maison de l’Histoire de France (MHF) : préfiguration, création, fonctionnement et suppression.
Dates extrêmes 2007-2012
Niveau de description groupe de documents
Importance matérielle 21 cartons d’archives de type « dimab » soit 7 m.l.
Nom du producteur Maison de l’histoire de France
Historique de la conservation Le fonds est conservé aux Archives nationales
Présentation du contenu Le fonds d’archives de la Maison de l’histoire de France contient des dossiers de plusieurs origines, qui sont autant de reflets de la gestation de l’établissement : les papiers des promoteurs du projet, Hervé Lemoine et Charles Personnaz, à partir de 2007 ; les dossiers constitués par la mission de préfiguration de la Maison de l’histoire de France, née au début de l’année 2009 à la suite de l’annonce présidentielle ; les fonds de l’association de préfiguration créée en mars 2010 dans la continuité de cette mission ; et enfin ceux de l’établissement public qui succéda à l’association, reprenant ses actifs et ses personnels à partir du 1er janvier 2012, avant d’être officiellement dissous par décret du 24 décembre 2012. Ces coupures, claires sur le plan institutionnel, ne le sont pas toujours autant dans le contenu des dossiers, ceux-ci ayant souvent été portés par les mêmes personnes, sans solution de continuité, du début jusqu’à la fin du projet. Les fonds conservés, qu’ils soient sous forme papier ou numérique, permettent de retracer la plupart des aspects de l’histoire du projet, depuis ses premiers pas au ministère de la Défense jusqu’à sa disparition. Le classement distingue la période de préfiguration (rédaction des rapports préparatoires, études des sites d’implantation) ; les dossiers généraux relatifs à la mise en place et au fonctionnement des structures porteuses du projet (association de préfiguration, comité d’orientation scientifique, établissement public) ; les affaires administratives et financières ; les dossiers relatifs à l’implantation sur le quadrilatère Rohan-Soubise, aux côtés des Archives nationales ; et enfin les différentes facettes de l’activité de la Maison avant sa dissolution : communication, activité numérique, réseaux et partenariats, expositions, politique des publics.
Conditions d’accès Ce fonds est librement communicable à l’exception des dossiers concernant le personnel (articles 21 et 31 à 37) qui sont communicables à 50 ans à compter du document le plus récent.
Instruments de recherche Répertoire numérique réalisé en 2013 :
https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/IR/FRAN_IR_050621

 

[voir les autres fonds sur la Maison de l’histoire de France]
[sommaire]