Robert Bordaz

Né en 1908 à Argenton-Château (Deux Sèvres) décédé en 1996, Robert Bordaz a accompli une carrière exceptionnelle au service de l’État.

Docteur en droit, diplômé de l’École libre des sciences politiques, il rejoint le général de Gaulle pendant la guerre. En 1944 il entre au Conseil d’État. En 1945 il est directeur au ministère de l’Économie nationale. Il est directeur de cabinet de Claudius-Petit, ministre de la reconstruction de 1948 à 1951. Il est envoyé en Extrême-Orient en 1951 et est de 1954 à 1955 commissaire général de la France en Indochine. Il est ensuite conseiller économique et social près l’Ambassade de France à Moscou. Il est promu conseiller d’État en 1958. Il fonde et préside l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région parisienne (1960-1962) et assume parallèlement les fonctions de commissaire général de l’Exposition française de Moscou. Il est directeur général de la Radiodiffusion-Télévision française (1962-1964), puis commissaire général de la section française de l’Exposition universelle de Montréal (1964-1968).

Il est choisi par le Président Pompidou en 1971 comme délégué pour la réalisation du Centre Beaubourg, président de l’établissement public constructeur du Centre Beaubourg, avant d’être le premier président du Centre Pompidou jusqu’en 1977.

Par la suite il sera avocat et parallèlement notamment président de l’Union centrale des arts décoratifs (1975-1989). En 1981, il est chargé par le Président François Mitterrand d’une mission d’étude et de préfiguration de l’Exposition Universelle prévue à Paris en 1989, lors du bicentenaire de la Révolution (exposition qui n’aura pas lieu).

Un hommage a été rendu à Robert Bordaz au Centre Pompidou le 17 juin 1996 (avec la projection du film de Kovacs).

Un livre d’entretiens Robert Bordaz-Renzo Piano est paru en 1997 aux Éditions Cercle d’Art.

Robert Bordaz est l’auteur de Pour donner à voir (Éditions Cercle d’art, 1987), Le Centre Pompidou, une nouvelle culture (Éditions Ramsay, 1977) et d’articles sur le Centre Pompidou parus dans la Revue des deux mondes.

Des archives orales de Robert Bordaz ont été recueillies par l’Institut Georges Pompidou1.

Robert Bordaz a fait l’objet d’un entretien dans « Radioscopie » (France Inter), le 25 février 1977 et dans « À voix nue : grands entretiens d’hier et d’aujourd’hui » (France Culture), le 11 février 1997.

1 Voir aussi Radioscopie de Jacques Chancel sur France Inter le 25 février 1977 et A voix nue sur France Culture 4e partie 14 janvier 1988



Citer ce billet
Comité d'histoire (2019, 18 novembre). Robert Bordaz. Guides des sources. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pc15

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search