Michel Mastorakis

Né en 1911 à Paris et décédé en 2006, Michel Mastorakis est ancien élève de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, architecte diplômé par l’État en 1934, diplômé du Centre d’études supérieures d’histoire et de conservation des monuments anciens en 1938.

Professeur à l’École nationale supérieure des Arts décoratifs de 1945 à 1981, il est nommé architecte en chef des monuments historiques en 1947, chargé du Lot, du Tarn-et-Garonne (1947-1958), du Lot-et-Garonne (1948), du Tarn (1949-1953), de la Gironde (1953-1980), de la Charente et de la Charente-Maritime (1958) et de la Dordogne. En 1957 et 1958, il est chargé de mission par l’École française d’Athènes pour l’étude et la restauration du palais minoen de Mallia (Crète).

Ses travaux comprennent outre la restauration de monuments anciens, la construction de groupes scolaires et de villas. Il est avec d’autres architectes l’architecte du gros œuvre et du réaménagement intérieur du bâtiment de la Corderie royale de Rochefort-sur-Mer.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search