François Barré

François Barré est un responsable d’institutions culturelles français né en 1939 à Paris et ancien élève de l’École nationale d’administration. Il est secrétaire des Affaires étrangères en 1965 et 1966 puis devient membre du cabinet du maire de Bordeaux, Jacques Chaban-Delmas. De 1966 à 1969, il est directeur adjoint du CCI dont il est cofondateur avec François Mathey. Dans les années 70, il est rédacteur en chef de deux revues : Traverses et L’architecture d’aujourd’hui. En 1981, il devient directeur délégué et conseiller du président de l’Établissement public du Parc de la Villette et est désigné pour diriger la mission du Parc, poste qu’il occupe jusqu’en 1990.

Il continue ensuite dans le domaine de la culture et du patrimoine, en étant tout d’abord délégué aux arts plastiques au ministère de la Culture et président du Centre National des arts plastiques (1990-1993), puis comme président du Centre Pompidou (1993-1996), président de l’Institut français d’architecture (1997-1998) et président de la Caisse nationale des monuments historiques et des sites devenue en 2000 Centre des monuments nationaux (1997-2000). Il aura également été, au ministère de la Culture, directeur de l’architecture (1996-1998), directeur, par intérim, du patrimoine (1997-1998) et directeur de l’architecture et du patrimoine (1998-2000).

En 2000, il est conseiller de François Pinault pour la mise en œuvre de la fondation Pinault pour l’art contemporain à Boulogne-Billancourt sur l’Ile Séguin, projet qui sera abandonné.

De 2001 à 2009, il a été président des Rencontres internationales de la photographie d’Arles. Il est consultant pour des projets culturels et urbains. En 2007, il est président du Centre d’architecture Arc en Rêve à Bordeaux. De 2008 à 2014, il est président du Fonds régional d’art contemporain (FRAC) d’Ile-de-France. En mai 2016, il devient administrateur du Fonds de dotation du Grand Paris Express.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Comité d'histoire (14 novembre 2019). François Barré. Guides des sources. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pbyx


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search