Pierre-Marcel Wiltzer

Pierre-Marcel Wiltzer est un haut fonctionnaire et résistant français né à Sarreguemines (Moselle) en 1910 et décédé en 1999.

Diplômé en droit, il devient chef de cabinet à la Direction des services d’Alsace-Lorraine puis, en 1942, il est nommé sous-préfet de Belley dans l’Ain. En 1943, Sabine Zlatin, une juive polonaise réfugiée en France vient lui demander de l’aide pour éloigner des enfants juifs de Montpellier où les rafles nazies sont nombreuses. Il l’aide à s’installer dans une maison à Izieu avec quarante-quatre enfants juifs, ainsi que plusieurs éducateurs, lieu que Pierre-Marie Wiltzer intitule officiellement « Colonie d’enfants réfugiés de l’Hérault ». En mars 1944, il est muté à la sous-préfecture de Châtellerault où il s’illustre notamment en empêchant la destruction du pont Henri IV par les Allemands. Un mois après sa mutation, les occupants de la maison d’Izieu sont dénoncés, arrêtés par la Gestapo et envoyés à Auschwitz.

Après la guerre, Pierre-Marcel Wiltzer continue sa carrière de haut fonctionnaire. Il est préfet du Jura de 1949 à 1954, préfet de l’Aube de 1954 à 1959, préfet de la Sarthe de 1959 à 1967, préfet de la Somme de 1967 à 1973 et il est ensuite délégué général de la Compagnie générale des eaux pendant quinze ans.

Il prend sa retraite en 1988 et il devient président de l’Association pour la création du Musée-mémorial des enfants d’Izieu, poste qu’il conservera jusqu’en 1995, un an après l’inauguration du musée.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search