Laurent Le Bon

Né en 1969 à Neuilly-sur-Seine, Laurent Bon est un conservateur de musée.

Après des études à l’institut d’études politiques de Paris, à l’École du Louvre et à l’École nationale du patrimoine, il devient conservateur du patrimoine, spécialité musées. Commençant sa carrière comme chargé de la commande publique à la Délégation aux arts plastiques du ministère de la Culture, il est ensuite, en 2000, conservateur au Musée national d’art moderne au Centre Pompidou, où il est commissaire d’un certain nombre d’expositions. En 2008, il se voit confier le projet du Centre Pompidou-Metz, dont il devient le premier directeur en 2010 et est le commissaire de la première exposition du Centre, « Chefs d’œuvre ? »1. Il quitte ses fonctions de directeur en 2014 après avoir été nommé président de l’Établissement public du musée national Picasso à Paris qui rouvre ses portes après cinq ans de fermeture. En juin 2021, il est nommé président du Centre Pompidou et devra gérer le chantier de rénovation du lieu qui est prévu.

Enseignant l’histoire de l’art contemporain à l’École du Louvre, Laurent Le Bon est l’auteur de nombreux ouvrages. Il a été commissaire de nombreuses expositions d’art contemporain, notamment l’exposition Dada au Centre Pompidou en 2005, Jeff Koons en 2008 et Takashi Murakami en 2010 au Château de Versailles.

1 Voir entretien dans La Croix du 21 octobre 2015 “Si l’on avait copié Beaubourg, le public aurait été déçu.”.



Citer ce billet
Comité d'histoire (2019, 12 novembre). Laurent Le Bon. Guides des sources. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pbyn

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search