Roland Simounet

Roland Simounet est un architecte français né en 1927 à Guyotville (Algérie) et décédé en 1996.

Étudiant à l’École d’architecture d’Alger, puis à celle de Paris, il quitte l’école avant d’obtenir son diplôme. Il commence à construire très tôt, d’abord à Alger où il est né et a grandi, puis depuis Paris. Il réalise plus de cinquante chantiers en moins de dix ans.

Parmi les réalisations qu’il a effectuées, il est possible de mentionner la cité de transit de Djenan el-Hassan en 1956-1958, la nouvelle agglomération de Timgad en 1958, deux monastères en Haute-Volta en 1962, la résidence universitaire de Tananarive à Madagascar en 1963, la résidence de l’ambassade de France à Alger en 1964, de nombreux logements en région parisienne et en Alsace en 1964, l’École d’architecture de Grenoble en 1978, la restructuration du carrefour Pleyel à Saint-Denis, la réalisation de l’École nationale supérieure de danse à Marseille en 1992, ainsi que de nombreux autres logements et monuments.

Il est également à l’origine de la réalisation de trois musées en un peu plus de cinq ans : le Musée de Préhistoire d’Ile-de-France à Nemours, réalisé en 1979 et labellisé Patrimoine du XXème siècle, le Musée d’art moderne de Villeneuve d’Ascq en 1983, inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 2000 et l’aménagement du musée Picasso à Paris en 1985, ce qui lui vaut l’obtention du prix d’Équerre d’argent la même année.

Roland Simounet a reçu le Grand prix national d’architecture en 1977, la Grande médaille d’honneur de l’Académie d’architecture pour l’ensemble de ses travaux en 1982 et l’Équerre d’argent en 1985 pour le musée Picasso.

Les archives de Roland Simounet sont conservées aux Archives nationales du monde du travail à Roubaix.