Roland Petit

Roland Petit, né en 1924 à Villemomble et décédé en 2011, est un chorégraphe et danseur français. Fils de Rose Repetto, créatrice de la marque de chaussons de danse, Roland Petit se forme à l’École de danse de l’Opéra de Paris dès l’âge de 9 ans et entre dans le corps de Ballet de l’Opéra en 1940. Il démissionne quelques années plus tard et fonde plusieurs ballets avec son père tout d’abord, puis avec Zizi Jeanmaire, une danseuse étoile qu’il épouse en 1954.

Entre les années 1950 et 1980, il mène une carrière très active, marquée par la création de nombreux ballets, revues et mises en scènes d’œuvres en France, mais également à l’étranger comme à Copenhague et à Johannesburg. Parmi les œuvres les plus connues, il est possible de mentionner la mise en scène de Carmen, dont le Royal Ballet de Copenhague fera plus de 500 représentations. Il est même invité à Hollywood au début des années 1950 pour participer à la mise en scène de films et comédies musicales. En 1970, il accepte la Direction de la Danse de l’Opéra de Paris mais en démissionne au bout de six mois.

En 1972, le maire de Marseille, Gaston Defferre, l’invite à venir dynamiser la compagnie de l’Opéra Municipal. Il crée alors les « Ballets de Marseille » et la compagnie prend peu à peu une autonomie pour devenir le « Ballet National de Marseille-Roland Petit » en 1981 et elle part parcourir le monde. Il crée pour cette compagnie un très grand nombre d’œuvres, comme le Pink Floyd Ballet (1972), Casse-Noisette (1976), La belle au bois dormant (1990) ou Charlot danse avec nous (1991). En 1992, il obtient des autorités de tutelle la possibilité d’un prolongement pédagogique à son travail avec la création de l’École Nationale Supérieure de Danse de Marseille, qui abrite le « Ballet National de Marseille ».

Après l’avoir dirigée pendant 26 ans, il quitte la compagnie en 1998 et il continue alors de créer de nouveaux ballets et de remonter ses œuvres à travers le monde. Il est invité à Moscou, Tokyo, Paris, Milan, Naples, Pékin, Vienne où sont remontés certains de ses ballets. Il a créé en tout, entre 1942 et 2008, 176 chorégraphies.

Roland Petit a fait l’objet d’un entretien dans « Radioscopie » (France Inter), le 7 septembre 1977 et dans « À voix nue : grands entretiens d’hier et d’aujourd’hui » (France Culture), le 8 janvier 1991.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search