École nationale supérieure d’architecture de Saint-Étienne. Fonds du laboratoire VAH

Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé Fonds des laboratoires de recherche
Nom des principaux producteurs École nationale supérieure d’architecture de Saint-Étienne
Langue des documents français
Historique de la conservation ENSA Saint-Étienne
Localisation physique École nationale supérieure d’architecture de Saint-Étienne
1, Rue Buisson
42000 Saint-Étienne
Historique du producteur École nationale supérieure d’architecture de Saint-Étienne, aussi appelée ENSASE, est un établissement public, et plus particulièrement un établissement public à caractère administratif, placé sous co-tutelle des Ministères de la culture et de la communication, de l’enseignement supérieur et de la recherche. L’ENSASE fait partie du réseau des 20 écoles nationales supérieures d’architecture de France.
L’école d’architecture a été créée en 1971 dans une ancienne usine de rubanerie. Avec plus de 500 étudiants, elle offre un cursus d’apprentissage aux métiers de l’architecture. Les études sont réparties en 5 ou 6 ans (3 de Licence, 2 de Master et 1 de HMONP) et débouchent sur les métiers liés à l’architecture. Situé au cœur de la ville, l’école se nourrit des problématiques urbaines qui l’entourent.
Après 2 ans de travaux pour l’extension et la rénovation entière des bâtiments, les étudiants ont retrouvé le lieu originel de l’école à la rentrée 2007.
C’est une école à échelle humaine permettant un encadrement pédagogique rapproché, la proximité enseignante est très favorable à l’épanouissement et à la prise d’autonomie des étudiants.
L’enseignement du projet architectural et urbain, assuré principalement par des architectes praticiens, intègre différentes disciplines : arts plastiques, sciences humaines, savoirs techniques. L’enseignement dispensé prépare les étudiants à intégrer les apports de ces disciplines dans le projet et à être des coordinateurs aptes à la médiation et à l’animation d’équipes composées d’ingénieurs, de sociologues, d’historiens, de géographes, d’économistes, de plasticiens… À la fois professionnel et universitaire, l’enseignement vise à assurer les bases essentielles à la pratique des métiers de l’architecture, tout en ouvrant sur la recherche.
En matière de recherche, les mutations territoriales ont constitué le cœur des divers programmes et publications engagés depuis l’origine de l’école, se traduisant en particulier par de nombreux partenariats d’études avec les collectivités. L’ENSASE porte le réseau Scientifique Thématique « Espace rural et projet spatial » dont elle a initié la création en 2008. L’unité de recherche de l’école “Transformation(s)” est membre fondateur du GIS-PILOT (groupement d’intérêt scientifique) avec l’Université Jean-Monnet de Saint-Étienne, l’École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne, l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Saint-Étienne.
L’ENSASE agit dans un environnement régional favorable, en collaboration avec les écoles d’architecture de Lyon, Grenoble et Clermont-Ferrand, bénéficiant de partenariats avec les établissements du pôle universitaire stéphanois et avec la Cité du Design. Elle est membre des Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau, de l’Alliance des Grandes écoles Rhône-Alpes Auvergne (AGERA), de l’Association Européenne des Écoles d’Architecture (AEEA). Elle bénéficie du soutien de la Région Rhône-Alpes et collabore régulièrement avec les collectivités locales (collectivités de l’agglomération stéphanoise, villes du bassin du Rhône, parcs naturels régionaux…).
L’école en chiffres : 510 étudiants 140 diplômés par an 4 domaines d’études en master – Paysage, art, design – Architecture, urbanisme, territoire – Formes, architecture, milieux – Habitat, culture, environnement 30 conventions d’échanges avec des écoles étrangères 5 300 m2 en centre ville d’espaces de travail entièrement rénovés.
1 laboratoire de recherche 1 centre documentaire de 15000 ouvrages.
Présentation du contenu Laboratoire VAH (ville, architecture, histoire). 9 rapports :
– modernité architecturale et urbaine (1920-1939)
– architecture et grande échelle, de la forme architecturale et urbaine et de la planification dans le processus de technopolisation à Toulouse
– les grands ensembles d’habitation et leur réhabilitation (1952-1992) 1ère partie
– les grands ensembles d’habitation et leur réhabilitation (1952-1992) 2ème partie
– les grands ensembles d’habitation et leur réhabilitation (1952-1992) 3ème partie
– d’une modernité architecturale à l’autre
– ville, plan, architecture
– villes et architecture : croissance
– figure de la monumentalité
Copyright © École nationale supérieure d’architecture de Saint-Étienne

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search