Fonds Henri VIDAL et Yves BAYARD

 

Référence 195J 0001 – 195J 0690
Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé Fonds Vidal et Bayard, architectes
Dates extrêmes 1952-1994
Nom des principaux producteurs Henri Vidal et Yves Bayard
Importance matérielle Environ 70 ml de dossiers et 110 tubes de plans, en très bon état de conservation
Langue des documents français
Historique de la conservation Archives départementales des Alpes-Maritimes
Localisation physique Centre administratif départemental
Bâtiment Charles Ginesy
147 boulevard du Mercantour
B.P. 3007
06206 Nice Cedex 3
Conditions d’accès Consultation soumise à l’autorisation des déposants pour les dossiers dont la clôture a moins de dix ans, les courriers et documents comptables (quelles que soient leurs dates)
Modalités d’entrée Don de 1994
Historique du producteur Henri Vidal et Yves Bayard ont été associés sur de nombreux ouvrages. Ils ont notamment travaillé en commun sur le siège d’Elf à Feyzin, le centre de recherche des poudres au Bouchet, le centre de l’Institut français du pétrole à Solaize, la Direction de la S.N.C.F. à Marseille, l’Etablissement de fabrication d’armement à Bourges, la Promenade du Paillon à Nice, l’aménagement de la Tête Défense à Paris et du Parc international d’Activités de Valbonne Sophia Antipolis.
Ils ont conçu une forme originale d’architecture et d’urbanisme désignée sous le nom d’Architerre Habitat-Paysage dont diverses réalisations ont été effectuées selon cette méthode en France et en Espagne, les premières pour des particuliers, puis pour une S.C.I.C. avec prêts conventionnés à Nice, Saint-Pierre-de-Féric avec la construction de 47 maisons individuelles en terrasses.
Henri Vidal se consacrera à vendre son invention de la « terre armée ». Yves Bayard sera chargé de diriger l’agence d’architecture.
Yves Bayard participe à la réflexion sur l’urbanisme de Sophia Antipolis, travaillant durant 4 à 5 ans pour le G.I.E., en tant que responsable de l’urbanisme. Outre son travail d’urbanisme, il a signé aussi les bâtiment de l’I.n.p.i. (institut national de la propriété industrielle), le laboratoire Allergan, l’extension de l’Ecole des Mines, les Algorithmes, etc…
Yves Bayard est surtout remarqué par la construction à Nice d’un ensemble de bâtiments, le théâtre et le musée d’art moderne, inaugurés en 1990, et par son projet de bibliothèque qui se distingue principalement par la Tête au Carré géante, inspirée de Sosno, qui se dressera à l’angle des rues Barla et Saint Jean Baptiste, pour abriter le personnel administratif et la partie d’un seul niveau, pour la bibliothèque. Né à Paris en 1935, Il décède le 11 mars 2008 à Nice.
Présentation du contenu Le fonds d’archives qui a été donné aux Archives départementales par les architectes Henri Vidal et Yves Bayard en 1994, couvre leur période d’activité professionnelle, ainsi que celle d’Henri Vidal, associé à l’architecte Y.E. Jenkins.
Il comporte des projets et dossiers concernant :
– L’aménagement du centre ville de Nice : le chantier du Paillon, avec la couverture du Paillon, la construction de la Promenade du Paillon (parkings et gare routière), de la Promenade des Arts (1ère tranche – liaison avec la gare routière et Acropolis, musée d’art moderne et nouveau théâtre), ainsi que de la Promenade des Arts (2ème tranche) ;
– L’aménagement du Parc international d’activités de Valbonne Sophia Antipolis, la construction de centres de recherches, bureaux, administrations et habitations ;
– L’habitat individuel : construction de 47 maisons individuelles Architerre « Habitat-Paysage » à Nice, Saint-Pierre-de-Féric, d’une maison « Architerre » avec chauffage solaire à Opio, d’une maison individuelle à Vallauris ;
– L’aménagement public : installations sportives, piscine et gymnase Nice Fielding ; transformation et réfection du bâtiment d’accueil et logement de gardien, 1ère tranche du Domaine de la Guérinière à La Colle-sur-Loup ; terrain de football et salle de sports à La Turbie ; projet de restructuration de l’ilôt du musée Barla par la construction d’un hôtel et d’un parking à Nice ; projet d’aménagement des terrains S. N.C.F., avenue Thiers à Nice ; projet d’aménagement de l’aire Saint-Michel : habitat-hôtellerie-golf à Nice-Falicon-Aspremont ;
– L’aménagement de centres villes d’autres départements : aménagements de la colline Saint-Charles à Marseille, de l’avenue de Neuilly, de la Défense et de la Villette à Paris, de l’avenue Georges Clémenceau et de ses abords à Draguignan ; plan d’urbanisme de la zone littorale à Saint-Raphaël ; opérations du futur centre intercommunal à Vitrolles ;
– L’industrie, des centres de recherches, bureaux et administrations d’autres département : centre de l’Institut français du pétrole à Solaize ; I.C.I. à Fos; Société française des pétroles B.P. à Cap Lavera ; centre de recherche de la Société nationale des poudres et explosifs, Le Bouchet, ; E.P.A.D., établissements d’étude
Copyright © Archives départementales des Alpes-Maritimes