Muséum national d’Histoire naturelle

Forme autorisée du nom Muséum national d’Histoire naturelle
Type d’institution de conservation Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel
Localisation et adresse Jardin des plantes :
57 rue Cuvier
75005 Paris
Téléphone, adresse électronique Téléphone :
01 40 79 30 00 (standard)
01 40 79 56 01 / 54 79 (accueil)
Site web : jardindesplantes.net
Histoire de l’institution L’histoire du Muséum commence avec celle du Jardin royal des plantes médicinales. Au XVIIe siècle, les jardins botaniques sont en plein essor en Europe. Celui de Paris est créé en 1635 sur ordre de Louis XIII, influencé par son médecin Guy de La Brosse. Après cinq années de travaux et d’ensemencements nécessaires, le Jardin est ouvert au public et connaît un important succès.
La Révolution marque un tournant dans l’histoire de l’institution : le décret du 10 juin 1793 fait naître le Muséum national d’Histoire naturelle, issu de la fusion du Jardin du roi et du cabinet d’histoire naturelle.
L’année 1794 voit l’ouverture officielle de la Ménagerie, qui rassemble en un seul et même lieu les animaux de spectacle vivant à Paris, ainsi que ceux des ménageries de Versailles et du duc d’Orléans.
De 1800 jusqu’au début des années 1840, le Muséum entre dans une période de calme et de prospérité, durant laquelle il bénéficie fréquemment de l’appui de certains ministres tels que Chaptal et Thiers. Le paysage du Muséum se complète en outre des premières Grandes Serres, érigées en 1834 – 1836 par Rohault de Fleury et qui sont consacrées à la flore de Nouvelle-Calédonie. Elles seront suivies en 1937 d’un “grand jardin d’hiver” de style Art déco, œuvre de René-Félix Bergé. D’autre part, la galerie de Minéralogie et de Géologie est inaugurée en 1837.
Cependant l’année 1890 marque un tournant : c’est le retour en force de l’histoire naturelle, avec en 1889 l’inauguration de la galerie de zoologie (aujourd’hui Grande Galerie de l’Évolution), alors qualifiée de “Louvre de la science”. Dix ans plus tard, en vue de l’Exposition universelle de 1900, c’est la Galerie d’Anatomie comparée et de Paléontologie qui voit le jour. En cette fin du XIXe siècle, le Muséum se dote donc de ses deux monuments phares.
Au XXe siècle, le Muséumnational d’Histoire naturelle se voit confier la gestion de plus en plus d’établissements scientifiques et culturels. D’abord, le zoo de Vincennes (aujourd’hui Parc zoologique de Paris), inauguré en 1934 dans le cadre de l’Exposition coloniale. Ce qui devait être à l’origine un zoo éphémère est devenu une véritable institution dans le domaine de la conservation des espèces, de la sensibilisation et de la recherche en zoologie.
Trois ans plus tard, en 1937, c’est le musée de l’Homme qui ouvre ses portes, remplaçant ainsi l’ancien musée d’Ethnographie du Trocadéro. D’autre part, une multitude de sites provinciaux sont venus compléter le paysage du Muséum. Enfin, d’importants travaux sont entrepris au Jardin des Plantes, le site historique. Après trente ans de fermeture au public, la galerie de zoologie rouvre au public sous le nom de « Grande Galerie de l’Évolution » et est inaugurée par François Mitterrand le 21 juin 1994.
Textes de référence Décret n°2001-916 du 3 octobre 2001 relatif au Muséum national d’histoire naturelle :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000406730
Structure administrative Le Muséum national d’histoire naturelle, ci-après désigné Muséum, est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel constitué sous la forme d’un grand établissement au sens de l’article L. 717-1 du code de l’éducation. Il est soumis aux dispositions de ce même code et des textes pris pour son application, sous réserve des dérogations prévues au présent décret.
Le Muséum est placé sous la tutelle conjointe des ministres chargés de l’enseignement supérieur, de l’environnement et de la recherche. Ces ministres exercent, en ce qui concerne le contrôle administratif de l’établissement, les compétences attribuées au recteur d’académie, chancelier des universités, par le code de l’éducation et les textes pris pour son application.
Chacun de ces ministres peut exercer les pouvoirs définis au deuxième alinéa de l’article L. 719-7 du même code.
Dans le domaine des sciences naturelles et humaines, le Muséum contribue à la production, au développement et au partage des connaissances sur la diversité géologique et biologique de la Terre, sur la diversité des cultures et des sociétés et sur l’histoire de la planète.
À cette fin, il a pour mission de développer en synergie la recherche fondamentale et appliquée, l’expertise, la valorisation, l’enrichissement, la conservation et la mise à disposition des collections et des données, la formation dont l’enseignement, l’action éducative et la diffusion de la culture scientifique et technique à l’intention de tous les publics.
Conditions d’accès et utilisation Le musée est ouvert de 8h à 19h
Aide à la recherche Le musée dispose d’un réseau de bibliothèques et d’un fonds multimédia.
Date 02/10/2019
Copyright ©Muséum national d’Histoire naturelle

 



Citer ce billet
Comité d'histoire (2019, 28 octobre). Muséum national d’Histoire naturelle. Guides des sources. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pbxb

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search