France 2. Spécial Cité de la Musique.

Référence CPB95000122
Intitulé Spécial Cité de la Musique
Dates extrêmes 11/01/1995
Niveau de description Pièce
Importance matérielle 1h17min
Nom du producteur France 2
Historique de la conservation
Le fonds est conservé à l’INA média pro.
Présentation du contenu Le cercle de minuit
Pour marquer l’inauguration de la Cité de la Musique, Laure ADLER lui consacre une émission spéciale, entourée d’invités prestigieux qu’elle a réuni au coeur de la « spirale » du bâtiment.
– Christian de PORTZAMPARC, l’architecte auteur du projet, évoque les dix années passées à travailler dessus. Il exprime le grand intérêt qu’il porte à cet ensemble unique au monde, qui réunit tous les aspects de la vie musicale. Il explique comment le foyer classique est devenu cette spirale qui relie les différentes parties.
– Pierre BOULEZ raconte comment ils ont réfléchi ensemble à la structure de la salle de concert, dont la mobilité correspond aux exigences de la musique contemporaine. Il rappelle les grands obstacles au projet, comme l’idée de le placer à la Bastille en 1986.
– François CHASLIN analyse l’architecture de PORTZAMPARC, faite de multiples facettes contradictoires, de fausse naïveté, qui allie la complexité des passages à la pureté des lignes.
– Pierre BOULEZ et William CHRISTIE parlent ensuite de la direction d’orchestre, de leur gestique respective. Des documents ponctuent leurs interventions : un extrait de « Naissance d’un geste » (doc P BOULEZ), de « David et Jonathas » dirigé par W CHRISTIE (doc France télécom), et de la Symphonie N10 de MAHLER dirigée par P BOULEZ.
– Jean Pierre DERRIEN, producteur à France Musique, fait un portrait de Pierre BOULEZ, compositeur, chef d’orchestre, et personnalité institutionnelle à qui l’on reproche d’être un homme de pouvoir. – Pierre BOULEZ répond qu’il tient à utiliser ses capacités d’organisateur pour promouvoir la musique contemporaine.
– Brigitte MARGIER, responsable de la programmation de le Cité de la Musique, dit quelques mots de ce projet multiculturel.
– Alain DUREL, directeur du Théâtre des Champs Elysées et Président du Conseil d’administration de la Cité, pense que la situation excentrée du lieu et son principe multifonctionnel peuvent faire naître un autre état d’esprit dans le public.
– Guy BOYER, rédacteur en chef de « Beaux Arts », voit dans cette architecture des références fondamentales à la peinture.
– Christian ROLLET présente la soirée « Oreille d’abondance » qu’il a conçue avec son groupe en s’inspirant de la structure du lieu.

 

[voir les autres fonds sur le CNSM, la Cité de la Musique et la Philharmonie]
[sommaire]