Chronologie sur le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM)

 

1937 Ouverture du Musée de l’homme créé par Paul Rivet et installé au Palais de Chaillot à l’occasion de l’Exposition universelle de 1937. C’est l’héritier du musée d’ethnographie du Trocadéro1.
1972 Le Musée national des arts et traditions populaires fondé en 1937 et installé au Palais du Trocadéro par Georges-Henri Rivière est installé dans un bâtiment construit par Jean Dubuisson au Bois de Boulogne.
1990 Jean Cuisenier, qui a dirigé pendant vingt ans le MNATP (1968-1988), exprime son inquiétude quant à l’avenir du musée, s’il ne se réforme pas (Le Monde, 10 octobre 1990).
Novembre 1991 Jean Guibal, directeur du musée dauphinois de Grenoble, est chargé par Jack Lang d’une mission de réflexion sur le MNATP ; il dirige le musée  à titre provisoire.
1995 Le ministre de la Culture Jacques Toubon et Françoise Cachin, directrice des musées de France, lancent l’idée d’un musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée.
Marseille offre un contexte favorable avec le site du fort Saint-Jean, monument historique, compris dans un vaste projet d’aménagement urbain piloté par l’établissement public d’aménagement Euroméditerranée créé le 13 octobre 1995.
1996 Michel Colardelle est nommé directeur du MNATP.
Octobre 1999 Étude préalable de Michel Colardelle pour un projet de “délocalisation” du MNATP de Paris à Marseille. “Le musée est le centre interdisciplinaire d’étude des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée”.
Décembre 2000 Annonce de la création du musée à Marseille par la ministre de la Culture et de la Communication Catherine Tasca.
Décembre 2001 La ville de Marseille et le département des Bouches-du-Rhône votent leur participation financière au projet.
2002 Installation d’une antenne à Marseille chargée d’organiser des expositions et de nouer des partenariats locaux
De 2002 à 2009 Denis Chevallier dirige l’équipe chargée de la préfiguration du nouvel établissement à Marseille.
Février 2003 Première exposition de préfiguration au fort Saint Jean, « Marseille-Alger. Au miroir des mémoires » dans le cadre de l’Année de l’Algérie en France. Elle sera suivie d’autres expositions de préfiguration.
Mars 2003 Le conseil régional PACA  vote sa participation au projet
10 décembre 2003 Le Comité interministériel de l’aménagement et du développement du territoire (CIADT) confirme l’implantation à Marseille du musée.
Février 2004 Rudy Rucciotti, RTC Associés lauréats du concours d’architecture pour le MuCEM site du môle J4.
Septembre 2004 Corinne Vezzoni et Associés, lauréats du concours d’architecture pour le Centre de conservation des réserves à la Belle de Mai
Ouverture du chantier des collections à Paris.
2005 Fermeture définitive du MNATP dont les collections doivent être transférées au MuCEM.
Juin 2005 L’appellation « Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée » est rendue officielle. Elle se substitue à celle du « Musée des arts et traditions populaires »
Septembre 2005 Début de la restauration de la chapelle Saint-Jean
4 juillet 2006 Signature par Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture, de la convention de financement pour le MuCEM entre l’État, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Bouches du Rhône et la Ville de Marseille.
Ce protocole d’accord signé avec Michel Vauzelle, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Jean-Noël Guerini, président du Conseil général des Bouches-du-Rhône et Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, fixe les engagements pris par les différents partenaires, pour la période 2006-2010.
L’implantation de l’établissement, inscrite dans le schéma d’aménagement Euroméditerranée, comporte :
– la construction du musée proprement dit, qui sera installé dans le Fort Saint-Jean et sur le môle J4 du port de Marseille, projet confié en février 2004, à l’architecte Rudy Ricciotti associé à Roland Carta ;
– la restauration et l’accessibilité au public du fort Saint-Jean, classé parmi les monuments historiques ;
– le Centre de conservation, destiné au stockage et à l’étude des collections, qui sera conçu par l’architecte Corinne Vezzonni, sélectionnée en septembre 2004, sur un ancien terrain militaire du quartier de la Belle de mai à Marseille.
2007 Lancement de la procédure de partenariat public-privé pour la construction du centre de conservation et de ressources
Septembre 2009 Mise en place d’une association de préfiguration dont le directeur est Bruno Suzzarelli et le président Yves Aubin de La Messuzière
25 novembre 2009 Bruno Suzzarelli est nommé directeur du service à compétence nationale du MuCEM
30 novembre 2009 Pose de la première pierre du bâtiment du J4 par le ministre de la Culture et de la Communication Frédéric Mitterrand
Décembre 2009 Signature d’un partenariat public-privé avec ICADE pour la construction du centre de conservation et de ressources
Démarrage du chantier de restauration des remparts et des courtines du Fort Saint-Jean sous la responsabilité de l’architecte en chef des monuments historiques François Botton.
2010 – Les grands choix de programmation sont arrêtés.
– Recrutement d’une dizaine de collaborateurs chargés de préparer le fonctionnement du futur établissement
– Accélération du chantier des collections. Arrivée en septembre de Zéev Gourarier, conservateur général du patrimoine en tant que directeur scientifique et des collections.
Décembre 2010 Début des travaux de construction du centre de conservation et de ressources de la Belle-de-Mai (conçu par l’architecte Corinne Vezzoni associée à André Jolivet (Agence AURA).
Mars 2011 Rencontres scientifiques internationales du MuCEM
Juin 2011 Choix de la scénographe des espaces d’expositions du Fort Saint-Jean, Zette Cazalas.
Décembre 2011 Choix du studio Adeline Rispal pour la muséographie de la « Galerie de la Méditerranée ».
Achèvement des travaux de gros œuvre des bâtiments du J4 et du CCR.
Poursuite des études de muséographie et désignation des maîtres d’œuvre en charge de la scénographie des expositions temporaires du J4.
Février 2012 Un pré-rapport de la Cour des Comptes estime que les coûts du musée ont dérapé.
Juin 2012 MuCEM Première : Le MuCEM se dévoile et accueille le grand public sur le chantier les 30 juin et 1er juillet.
Juillet 2012 Approbation du nouveau projet scientifique et culturel du MuCEM.
Août 2012 Livraison du bâtiment du CCR.
Novembre 2012 Arrivée au CCR des premières collections.
Janvier 2013 Première ouverture exceptionnelle à l’occasion du lancement de Marseille-Provence 2013
21 février 2013 Décret portant création de l’Établissement public du musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM), établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministre de la culture.
16 avril 2013 Par décret, Bruno Suzarelli est nommé président de l’Établissement public du MuCEM
Avril 2013 Arrivée des œuvres au J4 et au Fort Saint-Jean et montage des expositions.
22 mai 2013 Zéev Gourarier est nommé directeur scientifique et des collections
4 juin 2013 Inauguration du MuCEM par le Président de la République François Hollande
7 juin 2013 Ouverture au public
8 septembre 2014 Par décret Jean-François Chougnet est nommé président au MuCEM.
Les réserves sont conservées dans un bâtiment de la Belle-de-Mai
2015 La question du désamiantage de l’ancien musée des arts et traditions populaires fait débat entre l’État et la ville de Paris, propriétaire du bâtiment.
12 novembre 2019 Par décret, renouvellement du mandat de Jean-François Chougnet.
24 novembre 2022 Par décret, Pierre-Olivier Costa est nommé président du MuCEM
Juin 2023 Le MuCEM célèbre ses 10 ans.

[sommaire]

Note 1: A la suite de l’annonce en 1996 de son projet de créer un musée consacré aux arts premiers, le Président de la République Jacques Chirac décide de faire transférer les collections ethnographiques centra-européennes du Musée des arts d’Afrique et d’Océanie (Porte Dorée) et celles du Musée de l’homme au musée du quai Branly qui ouvrira à Paris en 2006. Les collections d’ethnologies européennes font l’objet d’un dépôt en 2005 au MuCEM qui ouvrira à Marseille en 2013. Un programme de rénovation du Musée de l’homme qui est un département du Muséum national d’histoire naturelle est annoncé en 2002 et un concours lancé pour définir le projet architectural. Le musée de l’homme fermé pour six ans de travaux de rénovation en 2009 a été réouvert au public en 2015.



Citer ce billet
Comité d'histoire (2019, 12 mars). Chronologie sur le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM). Guides des sources. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pbf7

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search