Secrétariat du directeur général Jacques Jaujard. Comité consultatif de l’enseignement de l’architecture

Référence F/21/8457-F/21/8647
Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé Direction générale des Arts et des Lettres (DGAL), 1ère période (1944-1959). Archives du secrétariat du directeur général Jacques Jaujard
Dates extrêmes 1944-1958
Nom des principaux producteurs Direction générale des Arts et des Lettres
Importance matérielle Dossiers
Langue des documents – français
– anglais
Historique de la conservation Archives nationales
Localisation physique Archives nationales
59, rue Guynemer
93383 Pierrefitte Cedex
Conditions d’accès Reproduction selon le règlement de la salle de lecture. Réutilisation soumise au paiement d’un droit ou autorisée après exonération de l’administration des Archives nationales
Conditions d’utilisation Librement communicable sous réserve du règlement de la salle de lecture
Modalités d’entrée Versement
Historique du producteur Du point de vue de l’histoire, l’étude de ce fonds permettra d’éclaircir le rôle et les actions de la DGAL dans la politique culturelle en France mais également à l’étranger en étudiant ses relations à l’international.
Ce fonds regroupe des documents du secrétariat général et peut donc servir à l’étude des relations et de la coordination entre le secrétariat et les différentes directions de la DGAL.
Ainsi nous trouverons ici les dossiers de Jacqueline Bouchot-Saupique, chef du secrétariat puis conservateur des musées au sein de la DGAL.
La présidence et la participation de la DGAL à différentes commissions, à la fois gouvernementales et plus spécialisées (telle que la commission chargée de donner son avis sur les souscriptions aux ouvrages d’art), permettra également d’étudier le fonctionnement de ces dernières ainsi que leurs objectifs, notamment au travers des documents émanant de l’organisation de réunions.
Le double patronage de l’Association française d’action artistique (AFAA) avec le ministère des Affaires étrangères explique l’existence de documents concernant l’AFAA au sein de ce fonds. Ceux-ci représentent une source importante pour l’histoire des relations entre la DGAL et l’AFAA.
Enfin, les relations denses entre la DGAL et Madame René Mayer (épouse de l’homme politique René Mayer), directrice de la Ligue urbaine et rurale et du comité du Festival national du château de Versailles, justifient la présence d’archives de ces deux organisations au sein du fonds. Cela permet donc d’obtenir des informations les concernant.
Historique de la conservation Ce fonds présente la particularité d’avoir été éparpillé dans plusieurs cartons qui n’étaient pas continus, faute de versements cohérents de la part de l’administration chargée des Affaires culturelles dans la première moitié du XXe siècle. L’administration des Beaux-Arts ne possédait en effet pas de service d’archives à ses débuts. Ainsi, en 1944, chaque bureau de la DGAL conservait lui-même ses documents. Les archives de certaines directions comme les Arts plastiques et le Théâtre étaient conservées dans une grande pièce au siège de l’administration, aux 53-55 rue Saint-Dominique, à Paris. Elles étaient sous la surveillance d’un employé qui faisait fonction d’archiviste. Les archives qui ne faisaient pas l’objet de consultation fréquente étaient disposées dans un grenier et parfois « empilées en vrac et donc inutilisables » (voir le rapport Mady [fin des années 1960], archives des Archives nationales, sous-série AB/XLII).
Pour autant, certaines directions avaient leur propre service d’archives, comme la direction des Musées de France. Les documents constituant le fonds de la DGAL ont donc été versés irrégulièrement. Ils avaient été provisoirement cotés, depuis les années 1990, en F/21/NC, sous les cotes F/21/NC/491, 571, 762 à 773, 778 à 784, 811 à 829, 834 à 854, 1041, 1043, 1045 et 1046, 1048 à 1051, 1093. D’autres parties du même fonds avaient déjà été classées et inventoriées auparavant. Pour ces documents, on se reportera aux sources complémentaires.
Évaluation, tris et éliminations Les éliminations ont exclusivement porté sur des doubles de rapports ou de documentation imprimée
Mode de classement Les différents types de documents présents dans le fonds reflètent l’ensemble des affaires traitées par le secrétariat de la DGAL et son activité.
La description des archives du fonctionnement de la DGAL a été placée en tête de l’instrument de recherche. On trouvera ensuite la correspondance générale et le courrier parlementaire. Enfin, suivront les dossiers concernant les activités de la DGAL dans son ensemble, c’est-à-dire à la fois les actions culturelles en France mais également les relations avec l’étranger.
Le classement d’origine effectué par le secrétariat, lorsqu’il était encore lisible et compréhensible (ce qui était le cas de bon nombre de dossiers, sous-dossiers, voire sous-sous dossiers clairement constitués, avec mention de numéros de casier et de dossier), a été, dans la mesure du possible, respecté, sauf lorsqu’il s’agissait de documents réunis sans logique apparente et suggérant l’absence de classement. Cela est lié à l’historique de la conservation du fonds évoqué ci-dessus. Concernant les dates extrêmes du fonds (1922-1961), elles dépassent la stricte période définie, à savoir 1944-1959. Il y a à cela plusieurs raisons. Tout d’abord, le fait que la DGAL ait été créée durant la fin de la Seconde Guerre mondiale justifie l’existence de documents antérieurs à 1944. En effet, il s’agit d’une période de transition à la fois du point de vue politique et administratif pour cette direction qui obtient, à cette date, une gestion indépendante, malgré son rattachement au ministère de l’Éducation nationale. Ensuite, la création du ministère d’État chargé des Affaires culturelles, en 1959, n’a pas empêché, pour certains services, la continuité de l’action au sein de ce ministère, ce qui explique la présence de documents postérieurs à 1959. Enfin, le fonds contient également des documents utilisés à des fins d’information et pouvant donc être antérieurs à 1944. Les intitulés des dossiers d’origine ont, dans la mesure du possible, été respectés. Ils sont mentionnés entre guillemets dans l’instrument de recherche
Présentation du contenu F/21/8516 : “Comité consultatif de l’enseignement de l’architecture” :
– “École des beaux-arts (architecture)” : note (s. d.).
– “Réforme de la Casa Velázquez” : décret portant création de la Casa Velázquez, règlement concernant les bourses et les boursiers (s. d.).
– “Création du comité” : correspondance, note, arrêtés, exposés des motifs, rectificatif du Journal officiel (1944-1947).
– “Fonctionnement du comité” : correspondance, procès-verbaux, comptes-rendus de réunions, convocations (1949-1958).
– “Réforme de l’enseignement de l’architecture” : correspondance, note personnelle, rapports, compte-rendu de réunion, liste de membres du comité consultatif de l’enseignement de l’architecture, curriculum vitæ de Gaston Édouard Varlan, notice, graphiques (1949, 1955).
Copyright © Archives nationales

 



Citer ce billet
mpepin (2016, 24 mai). Secrétariat du directeur général Jacques Jaujard. Comité consultatif de l’enseignement de l’architecture. Guides des sources. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p9g4

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search