École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Dictionnaire des élèves architectes

Niveau de description Fonds d’archives numériques
Intitulé Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts
Dates extrêmes 1800-1968
Nom des principaux producteurs INHA
Importance matérielle 18 141 notices en ligne
Langue des documents français
Historique de la conservation Site internet de l’INHA (AGORHA)
Localisation physique Institut National d’Histoire de l’Art
2, rue Vivienne
75002 Paris
Conditions d’accès Accessible sur internet
Modalités d’entrée Notices entrées sur le site internet de l’INHA (AGORHA)
Présentation du contenu Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts :
La réalisation d’un dictionnaire des élèves en architecture de l’École des beaux-arts a été perçue, dès la mise en place des programmes de recherche de l’INHA, comme un chantier prioritaire, intéressant toute la communauté des historiens de l’architecture des XIXe et XXe siècles. L’INHA a ainsi décidé en 2004 de faire sien le projet de dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts lancé par Marie-Laure Crosnier Leconte, en charge de la documentation en architecture au musée d’Orsay entre 1981 et 2004, puis chercheuse accueillie à l’INHA à partir de 2009.
Le dictionnaire s’appuie sur le dépouillement exhaustif des neuf registres matricules qui dressent la liste des élèves admis dans la section architecture de l’École des beaux-arts, promotion après promotion et dans l’ordre de leur classement, soit exactement 18 141 noms consignés de 1800 à 1968.
Ce travail permet de renseigner l’identité (nom, prénom, date de naissance, parenté…) et la formation à l’École des beaux-arts (numéro de matricule, inscription dans les ateliers, passage en première classe, sujets du concours ou de diplôme, prix de Rome…) de chacun des élèves. La reproduction des feuilles de valeur obtenues au cours de leur scolarité, ainsi que l’ensemble des documents contenus dans les dossiers d’élève conservés aux Archives nationales, illustrent beaucoup de notices. De plus, une biographie (champ commentaire biographique), rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte, maintenant conservateur en chef honoraire du patrimoine, apporte un supplément d’information sur l’ensemble de la carrière des architectes.
Copyright © Institut National d’Histoire de l’Art

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search