Chronologie sur le Centre des Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine

 

1962 Lancement de l’idée d’une Cité interministérielle des archives pour cogérer les archives administratives.
1969 Ouverture de la Cité interministérielle des archives à Fontainebleau pour accueillir les versements des administrations centrales de l’État (le 21 décembre 1967 la premier ministre Georges Pompidou décide de l’implanter sur l’espace libéré à la suite de la décision prise en 1966 par le Général de Gaulle de retirer les années françaises du commandement intégré de l’OTAN).
14 février 1978 Inauguration de la Cité des archives contemporaines de Fontainebleau.
1988 Ouverture, au centre historique des archives nationales à Paris, du CARAN (Centre d’accueil et de recherches des archives nationales) avec une salle de lecture de 350 places.
1994 Le comité interministériel d’aménagement du territoire décide la construction d’un dépôt à Reims qui accueillera les archives de la Ve République, y compris celles du ministère de la défense, la « Maison de la mémoire de la Ve République ».
20 juin 1996 Remise du rapport de Guy Braibant sur les archives de France au Premier ministre Alain Juppé.
1996 La possibilité de consulter au CARAN à Paris les archives conservées à Fontainebleau est supprimée à partir du 1er janvier 1996 à la suite de la création d’une salle de lecture sur le site de Fontainebleau.
Juillet 1998 Décision de suspendre le projet, lancé en 1994, de « Maison de la Mémoire de la Ve République » à Reims, en faveur de la création d’un grand centre de la mémoire moderne et contemporaine de la France, rassemblant les archives postérieures à 1789.
Novembre 1998 Remise à la ministre de la culture Catherine Trautmann du document de travail Philippe Bélaval, directeur des archives de France, « Pour une stratégie d’avenir des archives nationales »
2 février 1999 Publication par la ministre de la culture et de la communication, Catherine Trautmann, du rapport de Philippe Bélaval, directeur des Archives de France, « Une stratégie pour les archives ». Celui-ci propose une cité des archives.
2000 Lancement du manifeste « Une cité pour les Archives nationales ».
17 janvier 2001 Réunion d’historiens et chercheurs à la Sorbonne pour fonder l’association « Une cité pour les Archives nationales ».
Cette association est présidée par Annette Wievorka et le comité d’honneur est présidé est présidé par Georgette Elgey et René Rémond. Le secrétaire général de l’association est Isabelle Neuchwander.
5 novembre 2001 En ouvrant le colloque « Les Français et leurs archives », organisé sous l’égide du Conseil économique et social, par l’association « Une cité pour les Archives nationales » en partenariat avec le journal Le Monde, le Premier ministre Lionel Jospin annonce la création d’un nouveau centre qui permettra de répondre à la demande croissante du public et mettra les archivistes en mesure de mieux remplir leur mission de collecte, de conservation et de communication.
Le Président de la République, Jacques Chirac, dans un message, s’est également prononcé en faveur de ce nouveau centre.
Ce nouveau centre national, où seront conservés les documents postérieurs à 1790, sera situé en région parisienne, à proximité des producteurs d’archives et dans un environnement scientifique et culturel qui favorise son développement et sa fréquentation.
Le Premier ministre, Lionel Jospin , demande que des propositions d’implantation lui soient présentées.
Une mission de préfiguration est confiée par la ministre de la culture, Catherine Tasca, à la directrice des Archives de France, Martine de Boisdeffre, afin de déterminer son implantation.
4 avril 2002 Annonce par la ministre de la culture et de la communication Catherine Tasca des cinq sites retenus pour une étude plus approfondie : deux sites situés en région parisienne (Saint-Quentin en Yvelines, Cergy-Pontoise), deux en proche banlieue (Saint-Denis, Pierrefitte et Pantin) et un à Paris (Bercy).
2002 – 2003 Les cinq sites font l’objet d’une étude approfondie menée par la mission de préfiguration. L’élaboration d’un pré-programme architectural est confiée par la direction des Archives de France et l’Établissement public de Maîtrise d’ouvrage des travaux culturels au programmiste Millénaire 3 consultants.
A l’issue de ces études, le site de Pierrefitte-sur-Seine paraît le plus approprié au ministre de la culture en raison de sa proximité avec Paris, de sa bonne desserte par les transports en commun et par rapport à la politique d’aménagement du territoire de l’Île-de-France.
7 novembre 2002 Rencontre « Pour une cité idéale » organisée par l’association « Une cité pour les Archives nationales »
9 mars 2004 Annonce par le Président de la République, Jacques Chirac de sa décision de construire un nouveau centre pour les Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine en Seine Saint-Denis.
10 mars 2004 Jean-Jacques Aillagon, ministre de la culture et de la communication, présente en conseil des Ministres une communication sur la politique du Gouvernement en faveur des archives qui comprend le projet du nouveau centre. La nouvelle politique en faveur des archives est présentée à la presse.
7 juin 2004 Réception de l’association « Une cité pour les archives » au Conseil économique et Social à l’occasion de l’annonce de la construction de la nouvelle cité des Archives nationales.
Été 2004 Lancement par la direction des Archives de France et l’Établissement public de maîtrise d’ouvrage des travaux culturels du concours pour le choix d’un maître d’œuvre.
24 septembre 2004 Installation du Comité scientifique du nouveau Centre.
19 octobre 2004 Première réunion du jury pour le choix du maître d’œuvre.
29 octobre 2004 Le jury sélectionne, parmi les 96 équipes ayant fait acte de candidature, les 5 appelées à présenter un projet, groupées autour des architectes mandataires suivants : Patrick Berger, Odile Decq – Benoît Cornette, Massimiliano Fuksas, Stéphane Maupin, Marc Mimram.
23 mars 2005 Le ministre de la culture Renaud Donnedieu de Vabres confie à Bernard Stirn une mission sur l’organisation administrative des Archives nationales. Le rapport est remis en décembre.
20 avril 2005 Examen des cinq projets par le jury.
10 mai 2005 Annonce par le ministre de la Culture et de la Communication du choix de l’architecte italien Massimiliano Fuksas, retenu à l’issue du concours.
16 février 2006 Présentation par Renaud Donnedieu de Vabres de sa politique des archives.
5 juillet 2006 Acquisition par le ministère de la Culture et de la Communication du terrain sur lequel sera situé le futur centre.
24 décembre 2006 Arrêté créant le service à compétence nationale Archives nationales.
6 février 2007 Isabelle Neuchwander, directrice du projet du nouveau centre, est nommée à la tête des Archives nationales.
27 juin 2007 Colloque « Archives, identité et République » organisé par l’association Une cité pour les Archives nationales en partenariat avec France Culture et l’université Paris 8 dans le cadre du prochain transfert des Archives nationales de 1789 à nos jours en Seine-Saint-Denis.
7 juillet 2007 Signature d’une convention d’insertion territoriale avec les collectivités territoriales.
11 septembre 2009 Pose de la première pierre du bâtiment des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine par le Premier ministre François Fillon et le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand.
Mars 2012 Achèvement du bâtiment
21 janvier 2013 Ouverture au public de la salle de lecture de Pierrefitte-sur-Seine.
11 février 2013 Intervention du Président de la République François Hollande lors de l’inauguration du nouveau site des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine.

[sommaire]