Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM)

Présentation

Le projet de décentralisation du musée des arts et traditions populaires et de construction du MuCEM a été lancé en 2000. Il s’agissait de transformer le musée de la porte Maillot, isolé géographiquement dans la capitale et qui ne faisait plus recette, en un établissement plus en phase avec les thématiques contemporaines de l’ethnographie, en l’occurrence l’Europe et la Méditerranée, et de le délocaliser en région.

Pour réaliser cette mutation Michel Colardelle est nommé en 1996 à la tête du musée national des arts et traditions populaires (MNATP). Le MuCEM hérite des collections du MNATP à Paris (250 000 objets et un million de documents), fermé en 2005 par le ministère de la culture et de la Communication, ainsi que du dépôt des collections européennes du musée de l’Homme et de dépôts du musée des arts décoratifs.

Il faut attendre l’année 2001 pour que soit annoncée l’implantation à Marseille du futur MuCEM et 2004 pour que soit choisi l’architecte qui sera chargé de le construire, Rudy Ricciotti.

Son ouverture, initialement prévue en 2011, a eu lieu en 2014. Son implantation au fort Saint-Jean et au môle J4, à l’entrée du Vieux Port, est inscrite dans le schéma d’aménagement Euroméditerranée lancée en 1995.


Fonds d’archives

Acteurs

Bibliographie

Chronologie