Fonds Gustave UMBDENSTOCK

Référence 354 AA, UMBDE
Niveau de description Fonds d’archives
Intitulé UMBDENSTOCK Gustave (1866-1940)
Dates extrêmes 1929
Nom des principaux producteurs Gustave Umbdenstock
Importance matérielle 9 documents inventoriés.
Langue des documents français
Historique de la conservation Centre d’archives d’architecture du XXe siècle
Localisation physique Centre d’archives d’architecture du XXe siècle
127, rue de Tolbiac
75013 Paris
Conditions d’accès Il n’y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.
Conditions d’utilisation Pas de conditions particulières.
En cas de publication d’un document, les mentions obligatoires sont «Académie d’architecture/Cité de l’architecture et du patrimoine/Archives d’architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d’agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l’obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d’archives).
Modalités d’entrée Dépôt de l’Académie d’architecture en février 2000 (convention de dépôt du 7 mars 2001).
Historique du producteur Gustave Umbdenstock est né à Colmar (Haut-Rhin) le 24 décembre 1866, et décédé en 1940.
Admis à l’Ecole des beaux-arts en 1885, il s’inscrit dans l’atelier de Julien Guadet. Il est diplômé en 1893 et remporte la même année le prix Godebœuf.
En 1896, il est second Grand Prix d’architecture, sur le programme d’une Ecole de marine. Le prix Abel-Blouet lui est décerné pour le nombre de valeurs remportées pendant ses études.
Il construit avec Marcel Auburtin le palais des Armées de terre pour l’Exposition universelle de 1900.
Il est ensuite l’auteur du lycée Victor-Duruy (Paris 7e), du lycée Pasteur à Neuilly-sur-Seine, de l’Ecole polytechnique et du pont du Carrousel.
C’est avant tout un professeur. Nommé professeur à l’Ecole polytechnique, il fonde en 1900 un atelier de préparation aux épreuves d’admission à l’Ecole des beaux-arts. Il est nommé professeur chef d’atelier à l’Ecole des beaux-arts en 1909 et dirige son atelier jusqu’à sa mort.
Membre de la Société centrale des architectes depuis 1930, il est élu membre de l’Académie des beaux-arts.
Historique de la conservation Don de René Lemaire, élève de l’architecte, à l’Académie d’architecture, le 27 juin 1985.
Évaluation, tris et éliminations Aucune élimination n’a été pratiquée.
Présentation du contenu Corrections de Gustave Umbdenstock sur des esquisses de René Lemaire pour le Grand Prix de Rome, 1929 (“Un palais de l’Institut”).
Documents de même provenance Centre de recherches sur les monuments historiques, Paris : fonds Gustave Umbdenstock
Bibliothèque centrale de l’Ecole polytechnique : cours d’architecture de G. Umbdenstock.
Bibliographie “Académie d’architecture: catalogue des collections, vol. II: 1890-1970”, p. 401-402.
“Recueil de compositions architecturales par G. Umbdenstock”. Paris : Schneider frères & Mary, 1922.
“Cours d’architecture fait à l’Ecole polytechnique par M. Umbdenstock architecte, prof. à l’Ecole des Beaux-arts”. [compilation de textes reprogr.], 1924.
Umbdenstock (Gustave). “Cours d’architecture par G. Umbdenstock”. 2 vol. Paris : Gauthier-Villars et Cie, 930.
Souchère (Roger), “Gustave Umbdenstock, un grand patron disparaît…”, L’Architecture française, n° 2, déc. 1940, p. 49.
Institut de France, académie des Beaux-Arts, 5, 1940 (Paul Tournon, “Notice sur la vie et les œuvres de Gustave Umbdenstock (1866-1940)”.
Triolet (Vincent). “Reconversion du patrimoine industriel: une bibliothèque sur le môle Seegmuller”. Nancy : Ecole d’architecture de Nancy, 2003 (TPFE, dir. Michaël Halter).
Thibault (Estelle), “L’analogie visuelle comme procédé de la théorie : de Humbert de Superville à Umbdenstock”, Cahiers thématiques, n° 5, sept. 2005.
Copyright © Cité de l’architecture et du patrimoine

 


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search