Serge Antoine

Né à Strasbourg en 1927 et décédé en 2006, Serge Antoine est ancien élève de l’École nationale d’administration (promotion Félix Éboué). À sa sortie de l’ENA en 1954, Serge Antoine entre à la Cour des Comptes.

Il est chargé de mission auprès du Président d’Euratom (1962), puis travaille à la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale (DATAR) de 1963 à 1971 et il dirige la revue 2000.

En 1971, il est chargé de mission au Cabinet du ministre de la protection de la nature et de l’environnement Robert Poujade. Il est ensuite au ministère de l’Environnement et du cadre de vie, Secrétaire général du Haut Comité de l’Environnement (1974-1978), responsable de la Mission des études et recherches (1978-1983) et de la Mission environnement et développement (1984).

Serge Antoine est chargé en juillet 1982, lors du lancement du concours pour la Tête Défense, d’un rapport prévoyant l’ensemble des dépenses pour le futur site. Parallèlement, il est chargé d’une mission sur le projet du Centre international de la communication. Il en est le président de 1982 à 1985.

Précurseur dans la défense de l’environnement, Serge Antoine a été actif dans le cadre international dès les années 1970. On peut citer par exemple son action en faveur de la protection de la Méditerranée. Il a été président-fondateur du Comité français pour l’environnement et le développement durable (Comité 21) de 1995 à 1998. Parallèlement, intéressé par la prospective, Serge Antoine a été président de l’Institut Claude-Nicolas Ledoux installé dans la Saline royale d’Arc-et-Senans. Il a été président de la Fondation européenne de la culture à Amsterdam (1982-1994).

Un hommage a été rendu à Serge Antoine par le ministère de l’Écologie et du Développement durable le 4 octobre 2006 et une Association Serge Antoine a été créée en 2007¹.

¹ Les papiers personnels de Serge Antoine sont conservés aux Archives nationales sous la cote 715 AP.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search